Changez ce titre de film que je ne saurais voir…

Warner Bros se retrouve à passer devant les tribunaux belges pour le titre de son dernier film. Le plaignant: un festival de drum’n’bass de Brasschaat.

En cherchant à assurer la promotion en Belgique de son film "Rampage", sorti cette année, Warner Bros ne s’attendait pas à devoir croiser le fer devant les tribunaux belges afin de défendre le titre de son blockbuster. C’est pourtant ce qui est en train d’arriver au producteur américain qui a été cité devant le tribunal de commerce néerlandophone par la société Rampage United, à Brasschaat. Celle-ci se revendique comme étant le détenteur exclusif de la marque Rampage, un nom qu’elle utilise pour organiser un festival de drum’n’bass, un événement qui, chaque année, attire plus de 50.000 visiteurs.

Estimant que l’usage du titre "Rampage" constitue une violation du droit de sa marque, Rampage United a donc décidé d’intenter une action en cessation contre Warner Bros, demandant au juge d’ordonner au producteur américain de cesser d’utiliser ce titre pour l’un de ces derniers films. Dans un premier temps, le producteur a répondu qu’il allait changer le nom de son film en Belgique. D’après Rampage United, le changement en question a essentiellement été cosmétique vu que le film a été commercialisé – notamment dans les salles du groupe Kinepolis – sous le nom "Rampage", suivi de la phrase "Big meets bigger". Insuffisant pour rampage United qui a décidé de maintenir son action en cessation.

De son côté, Warner a décidé de renvoyer l’ascenseur à son contradicteur en introduisant une requête en nullité de la marque contre Rampage United auprès de l’Office de l’Union européenne (EUIPO) pour la propriété intellectuelle. In fine, le juge des cessations du tribunal de commerce néerlandophone de Bruxelles a décidé d’attendre la décision de l’EUIPO quant à cette demande de nullité de la marque avant de se prononcer à son tour.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content