Publicité

Cinq films pour comprendre… La vague verte

Des films comme "Le jardin de mon grand-père" de Martin Esposito traduisent ce désir de retour à la terre, une des grandes aspirations sociales de ces dernières années dont l'intérêt a été décuplé avec la pandémie de Covid-19. ©doc

Ciné, séries, docus: tous les moyens sont bons pour comprendre les grands thèmes qui agitent l’actualité. Si vous cherchez la loupe grossissante qui vous fera plonger au cœur des sujets brûlants d'aujourd'hui, c’est ici...

C’est la grande tendance et le confinement l’a confirmée: il est temps de sauver la planète. Pour lutter contre le réchauffement et l’extinction des espèces, plusieurs pistes se conjuguent – décroissance, autonomie alimentaire, véganisme – mais toutes mènent en droite ligne au même lieu, vers ce véritable temple moderne qu'est: le potager.

1. "Demain" (2015)

De Mélanie Laurent et Cyril Dion.

☻ ☻ ☻ ☻ ☺

C’était hier: un documentaire lançait aux orties la mauvaise conscience pour se pencher sur les initiatives salutaires. Énergies vertes en entreprises, traitement des déchets et surtout… permaculture. Un concept qui allait connaître un développement incroyable. Sur une toute petite surface, grâce à la magie du compost, il est possible de produire, avec amour, plus que sur une surface dix fois plus grande, avec un tracteur. À la ferme du Bec Hellouin, le miracle n’était plus pour demain, mais pour aujourd’hui…

"Demain" (Mars Distribution, 2016)

2. "Qu'est-ce qu'on attend?" (2016)

De Marie-Monique Robin.

☻ ☻ ☻ ☻ ☺

L’idée est simple: faire le portrait de la bourgade "la plus en transition de France". Surprise: il ne s’agit pas d’un petit hameau perdu de Lozère où quelques illuminés élèvent des chèvres. Mais plutôt d’un fort pragmatique village alsacien où on pratique encore (un peu) l’agriculture extensive. Ici toutefois et d’abord pour des raisons d’économie et de bon sens, on s’ouvre aux méthodes nouvelles. Tout part de la cantine de l’école qui veut faire du bio. Qui dit bio dit potager. Et donc excédent. Donc conserverie. De fil en aiguille, voici l’éolien, le solaire… et même le bus scolaire remplacé par une charrette à cheval. Si ça marche en Alsace, alors, "qu’est-ce qu’on attend"?

"Qu'est-ce qu'on attend?" (M2R Films, 2016)

3. "Le potager de mon grand-père" (2016)

De Martin Esposito.

☻ ☻ ☻ ☻ ☺

Ce très beau documentaire est minimaliste: un petit-fils, son aïeul, un potager en friche et une caméra. Mais quel potager… Le vieux veuf dépressif reprendra-t-il enfin son sarcloir? Ici, il est question de temps qui passe, d’amour de la terre, de transmissions des savoirs et surtout de semences oubliées. Dans des pots à confiture au fond d’une remise, quelques grains sans importance… mais qui pourraient tout ressusciter. Et si le vrai trésor pouvait se résumer à une simple tomate cultivée par un papy de 85 ans? Une tomate ronde, luisante, juteuse, gonflant à son aise au milieu d’un improbable jardin d’Eden?

"Le potager de mon grand-père" (Destiny Films, 2016)

4. "Au nom de la terre" (2019)

D’Edouard Bergeon, avec Guillaume Canet, Veerle Baetens, Rufus…

☻ ☻ ☻ ☺ ☺

Coup de tonnerre l’année dernière, quand un premier film conquiert le box office: 2 millions d’entrées en France pour un drame familial paysan, sérieusement? Oui, sérieusement. Histoire de montrer que le sort des agriculteurs qui sombrent sous les dettes, les quotas et les règlements, ça concerne tout le monde. Face à Guillaume Canet: l’actrice belge Veerle Baetens.

"Au nom de la terre" (Diaphana Productions, 2019)

5. "Permaculture, la voie de l’autonomie" (2019)

De Carinne Coisman et Julien Lenoir.

☻ ☻ ☻ ☻ ☺

Partons pour l’Inde. Et changeons de modèle, vers plus de sobriété. Telle est le credo de ce film très calme, mais qui appelle à la révolution. Tout (re)commencera avec l’agriculture et les moyens locaux que chacun peut utiliser. Pour rappel, la permaculture, ce n’est pas des plantes ni des briques ni des idées, c’est tout ce qui relie les bonnes volontés. Et, bien employée, figurez-vous qu’elle pourrait bien sauver le monde…

"Permaculture, la voie de l’autonomie" (Jupiter Films, 2019)

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés