Des femmes à l'honneur aux Magritte 2018

©AFP

En télé sur La Deux ce 3 février à partir de 20 heures.

Après un petit suspense, les Magritte du cinéma ont annoncé les noms des personnalités qu’ils mettraient en lumière en dehors de la compétition. Natacha Régnier sera la présidente de cette 8e édition et Sandrine Bonnaire recevra un Magritte d’honneur.

Plusieurs noms couraient depuis quelque temps. On avait même entendu celui de Vanessa Paradis dans le rôle de la présidente de la cérémonie. Oui, mais Vanessa a été castée pour ce job par les César… Du côté des actrices belges, on avait déjà eu, les années précédentes, Emilie Dequenne et Virginie Efira. Et on n’avait pas encore pensé à Natacha Régnier.

La Bruxelloise, qui vit à Paris depuis longtemps, a de nouveaux projets cinématographiques, comme "Une Part d’ombre" de Samuel Tilman, un thriller où elle donne la réplique à Fabrizio Rongione et qui sort le 7 mars. Le Magritte d’honneur, lui, sera décerné à Sandrine Bonnaire. La comédienne, révélée par Maurice Pialat dans "Sans toit ni loi", alors qu’elle n’avait que dix-huit ans, fait partie des valeurs sûres du cinéma français. Elle est également réalisatrice et vient de mettre en boîte un documentaire sur Marianne Faithfull.

Parmi les films favoris, "Noces" a recueilli pas moins de huit nominations. Sans compter, sa nomination aux César dans la catégorie "meilleur film étranger", ce qui fait exulter son réalisateur Stephan Streker. "Chez nous", de Lucas Belvaux, avec Emilie Dequenne, vient juste après dans l’ordre des préférences. Mais bien sûr, l’un comme l’autre pourraient se voir ravir quelques Magritte par le cast d’"Ôtez-moi d’un doute", une comédie – cela changerait – où excellent Cécile de France et François Damiens.

De nombreuses personnes attendent aussi une récompense pour Matthias Schoenaerts. Mais l’Anversois, qui a déjà démarré la promo de "Red Sparrow", dans lequel il donne la réplique à Jennifer Lawrence, ne sera pas présent aux Magritte.

Les surprises du palmarès pourraient venir de productions sans stars. Ce qui est sûr, c’est que les récipiendaires comme les nominés festoieront à l’after-party au Jalousy, le club privé de Jérémie Renier et Renaud Deru.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content