Dr Ruth, la "Mamy Freud" de l'Amérique

Ruth Westheimer, légende américaine du direct. ©Sundance Institute

Cette petite dame de 90 ans, originaire d’Allemagne, a révolutionné la vie de nombreux Américains grâce à ses émissions télé et radio. Le Dr Ruth Westheimer aborda la sexualité comme jamais et devint, dès les années 80, le gourou du sexe le plus populaire des Etats-Unis.

Cinéma

Ask Dr Ruth

Cote: 3/5

Documentaire de Ryan White, 100 minutes, en salles ce mercredi.

Avant elle, les grands médias américains n’abordaient pas ou très peu le thème de la sexualité. Même les magazines féminins n’avaient pas encore de rubrique sexo. Du haut de son mètre 40, cette femme à la vivacité et à l’intelligence hors du commun inaugura dès le début des années 1980 une émission où elle répondait, en direct, aux questions que les auditeurs se posaient sur leur vie sexuelle. De la petite radio locale new-yorkaise aux grands médias nationaux, Dr Ruth devint rapidement un phénomène. Elle fut surnommée Mamy Freud.

Aux Etats-Unis, il n’existait pas encore de cours d’éducation sexuelle dans les écoles. Aux questions que les auditeurs et téléspectateurs lui posaient en direct, Dr Ruth avait toujours des réponses simples, utiles et décomplexantes. Ce documentaire, réalisé par Ryan White, à l’occasion des 90 ans de cette sexologue extraordinaire, fut présenté avec succès au festival de Sundance.

Bande-annonce

Basé sur des interviews de Ruth Westheimer, de ses proches, de ses collaborateurs ainsi que sur des images d’archives, le film d’une heure trente retrace le parcours incroyable de ce bout de femme qui naquit en Allemagne en 1928. Orpheline de la Shoah – ses parents sont morts dans les camps de concentration – Ruth étudia plus tard à la Sorbonne et à la Columbia University.

"En tant que Juive, je me sens proche de tous ceux qui sont considérés comme des sous-hommes."

Son père lui avait dit: "Ce que tu apprends, personne ne te l’enlèvera". Ruth étudia passionnément. Et elle aima tout aussi passionnément. Le documentaire n’est pas avare en détails biographiques. La vie de cette femme, qui ne se défit jamais de son accent allemand, la mena d’Allemagne en Suisse, de Suisse en Palestine, de Palestine en France et enfin, de France aux Etats-Unis. Elle devint célèbre à cinquante ans passés et n’en retira jamais aucune vanité.

Elle ne s’exprima jamais publiquement sur la politique mais combattit pour le droit à l’avortement et l’égalité des salaires. Et lorsque les homosexuels furent stigmatisés dans les premières années du SIDA, Dr Ruth les défendit avec force et éloquence. "En tant que Juive, je me sens proche de tous ceux qui sont considérés comme des sous-hommes", confie-t-elle au réalisateur Ryan White.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect