Du fait divers à l'épopée, deux amants en cavale

Jodie Turner-Smith et Daniel Kaluuya, fugitifs dépassés par leur aura naissante. ©Universal

"Queen and Slim", premier long métrage de Melina Matsoukas, s’inscrit dans la nouvelle lignée des films américains dénonçant les injustices raciales et les violences anti-Noirs aux Etats-Unis. Il est aussi une splendide histoire d’amour et de style.

"Queen and Slim", de Melina Matsoukas

♥ ♥ ♥ ♥ 

Avec Jodie Tuner-Smith et Daniel Kaluuya

Après les excellents "Moonlight", "Green Book" et "If Beale Street Could Talk”, voici donc que nous arrive “Queen and Slim”. Contrairement aux précités, il ne s’agit pas de l’œuvre d’un réalisateur aguerri. Melina Matsoukas débutante dans le monde du cinéma, a, par contre, une longue liste de clips musicaux à son actif. Depuis 2006, elle met en images les morceaux de Beyoncé, Rihanna, Pharrell Williams ou Snoop Dogg. Et c’est à elle que Queen B s’est adressée récemment pour la campagne de sa nouvelle collection de sportswear. Américaine d’origine grecque et jamaïcaine, Melina Matsoukas a étudié le cinéma à New York. Elle n’est donc pas un pur produit de la culture hollywoodienne.

Héros malgré eux

Sans l’avoir cherché, Queen et Slim deviennent des héros du Black Lives Matter

Sur un scénario de Lena Waithe, le film de Matsoukas se présente à la fois comme un drame, un road-movie, une histoire d’amour et un film politique. Et tous ces aspects s’entremêlent avec doigté, émotion et style. D’entrée de jeu, la réalisatrice nous invite dans l’histoire d’un couple de jeunes Africains-américains d’aujourd’hui, Queen et Slim. La scène se passe dans un snack. C’est leur premier rendez-vous.

Sans Tinder, ils ne se seraient probablement jamais croisés. Elle est avocate et a eu une sale journée. L’un de ses clients va être exécuté. Lui est employé dans un magasin et il a l’air cool. Ce qui arrive ensuite est imprévisible. Alors qu’ils sont en voiture, il dévie un très court instant de la route, se reprend mais trop tard, un policier les arrête. Il tire sur Queen et la blesse puis s’en prend à Slim qui finit par l’abattre.

La cavale de Queen et Slim commence. Ils traverseront l’Ohio, le Kentucky, le Mississipi et une partie de la Floride. Partout, ils sont recherchés par la police et leurs têtes sont mises à prix. Mais la vidéo de leur exploit -filmée par un anonyme- devient virale sur YouTube et les réseaux sociaux. Et sans l’avoir cherché, Queen et Slim deviennent des héros du Black Lives Matter, ce mouvement, né en 2013 pour dénoncer les violences policières à l’égard des Noirs.

À mesure que l’histoire avance, l’amour, qui n’était pas au premier rendez-vous, unit Queen et Slim. Ils rejoignent ainsi les grandes figures de romantiques hors-la-loi à la Bonnie et Clyde, façon gangsta rap.

Queen & Slim

Nouveaux talents

Pour incarner ces amants en fuite, la réalisatrice a misé sur de nouveaux talents avec les Anglais Jodie Turner-Smith et Daniel Kaluuya.

Pour incarner ces amants en fuite, la réalisatrice a misé sur de nouveaux talents avec Jodie Turner-Smith, Anglaise d’origine jamaïcaine et Daniel Kaluuya, Anglais lui aussi. Autour d’eux, Melina Matsoukas a habilement portraituré les autres visages de l’Amérique d’aujourd’hui. On retient, notamment, le shérif d’origine amérindienne, le couple wasp, l’oncle bling-bling, les enfants blacks, tous prêts à aider les fugitifs.

Si "Queen and Slim" n’a pas figuré sur la liste des nominés aux Golden Globes et aux Oscars, sa carrière dans les salles américaines a été plus qu’honorable. Et on a hâte de connaître le prochain projet cinéma de Melina Matsoukas. Une étoile est née.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés