Publicité
Publicité
interview

Jawad Rhalib: "Mon film tire un signal d’alarme"

"Amal", du réalisateur belgo-marocain Jawad Rhalib, fait écho aux assassinats des professeurs Samuel Paty et Dominique Bernard. Mais tourné à Bruxelles, il nous dévoile le drame d’une enseignante éclairée et d’une élève soupçonnée, elle, d’homosexualité.