L'Echo des séries | "Jeux d'influence"

©Arte

Ceci n'est pas (qu')une fiction: "Jeux d'influence" surprend par sa qualité documentaire en scénarisant la complexité de l'affaire Monsanto. Dès jeudi, sur Arte.

"Jeux d’influence" (Arte)

Note : 3/5

Créée par Jean-Xavier de Lestrade et Antoine Lacomblez | France (2019)

Dès demain commencera sur Arte "Jeux d’influence" qui explore sur un mode fictionnel les méandres des lobbies de l’agrochimie. En six épisodes, l’histoire de Michel Villeneuve, un agriculteur atteint d’une leucémie qu’il attribue à son utilisation de pesticides, se lie à celle des dirigeants, politiques et autres lobbyistes gravitant autour de la multinationale Saskia, distributrice des produits en question dont la nocivité est un secret mal gardé.

Précise dans ses propos et soucieuse d’offrir un regard à 360 degrés sur la dynamique tentaculaire d’une telle affaire, la fiction prendrait presque des airs de documentaire… Et pour cause: c’est l’oscarisé Jean-Xavier de Lestrade, journaliste de formation et documentariste, qui signe "Jeux d’influence", qu’il co-crée avec Antoine Lacomblez. Ensemble, ils se renseignent notamment sur l’affaire Monsanto qu’ils injectent allègrement dans le récit, construit comme un jeu d’échecs effroyablement réaliste.

Dès lors, "Jeux d’influence" semble, contre son gré peut-être, composée comme une série à intrigue plutôt qu’à personnages, qu’elle ne respecte pas toujours. Si la mise en place est un peu disparate et plusieurs scènes tirent en longueur (on ne se défait pas aisément de la tendance française à la sur-explication), "Jeux d’influence" aborde avec méthode et passion un sujet nécessaire.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect