Publicité

L'histoire d'une vie

©France Dubois

Pendant l’été, nous vous proposons de revenir sur les films belges les plus marquants de ces 30 dernières années, en compagnie de ceux qui les ont faits…

Oscar pour son premier court-métrage, sélection officielle à Cannes et Caméra d’or pour son premier long "Toto le héros" (1991), Jaco Van Dormael confirme en 1996 avec un énorme succès public pour "Le Huitième Jour" (4 millions d’entrées en France). Un film une nouvelle fois couronné à Cannes, par le double prix d’interprétation masculine, attribué à Daniel Auteuil et à son complice trisomique, Pascal Duquenne. Après une bonne dizaine d’années, Jaco revient avec un film en anglais, avec des acteurs connus, sur le sens de la vie: "Mr Nobody".

"Toto le Héros" (1991) de Jaco Van Dormael

Avant de pouvoir faire dès la rentrée l’exégèse de son "Tout Nouveau Testament", une comédie sur Dieu (qui vit à Bruxelles sous les traits de Benoît Poelvoorde), nous nous sommes repenchés avec lui sur son premier opus. Au début des années 90, "Toto" marquait les esprits, et laissait le public belge francophone pantois. Pour la première fois un film – aussi léger que profond, aussi tendre que terrible – se passait chez nous, dans des paysages connus, et avec des visages familiers. Une belgitude vraie, qu’on ne pensait jamais voir accéder à la magie de la salle obscure.

Est-ce que vous repensez à "Toto" comme le film qui vous a ouvert les portes, grâce à sa sélection à Cannes et son succès dans les salles?

Je n’y repense pas en terme de "succès". Je ne sais ce qui fait qu’un film marche bien, ou pas. Je lance des bouteilles à la mer, et à chaque fois je suis surpris. Je me dis: moi j’aime bien, les gens qui le font avec moi aiment bien, donc il devrait y avoir des gens qui aiment bien… mais c’est sans garantie!

"Toto", c’est la première fois que vous expérimentez cette folie-là…

©France Dubois

Exactement. En plus, "Toto", c’est l’histoire d’une vie. J’ai commencé par écrire l’histoire de l’enfant, puis l’histoire des adultes, puis l’histoire du vieux monsieur. Puis je me suis rendu compte qu’avec les trois je pouvais en faire une, et puis seulement j’ai réalisé que le plus important c’était les trous entre les époques. Ce qui fait que l’adulte ne ressemble pas à l’enfant qu’il était, que le vieux ne ressemble pas à l’adulte qu’il était, et qu’il est chaque fois méconnaissable à ses propres yeux.

Y a-t-il eu un moment clé dans la fabrication même du film?

J’étais un jeune réalisateur avec un scénario. J’envoyais à des agents qui ne lisaient pas. J’attendais à la sortie des théâtres sous la pluie pour donner mon scénario mouillé à des comédiens qui ne le lisaient pas. Et puis j’ai eu une chance incroyable avec Michel Bouquet, que j’adorais, et que j’avais vu dans une émission de télévision, pétillant d’intelligence. Je m’étais dit: dans ses yeux on dirait un enfant de 8 ans, il est fait pour le rôle. J’ai pris l’annuaire du téléphone: "Bouquet, Michel", j’ai appelé, j’ai expliqué, il était très gentil, très poli, "Voici mon adresse, envoyez-moi votre scénario"… Il me rappelle trois jours après: "Très bien, je vais le faire". Là, j’ai béni l’annuaire du téléphone. Une rencontre magnifique. La première question qu’il m’a posée sur le personnage c’est: "Est-ce que ce vieil homme est un bébé?". C’était ça, exactement, il avait tout compris.

Est-ce que vous vous reconnaissez dans l’appellation "surréalisme à la belge"?

"À la belge", oui, évidemment. Pour "Toto", j’habitais à Bruxelles, j’ai pris les décors que je connaissais, pas Paris ni New York. Je pouvais convoquer des lieux, et en plus pour les détails je pouvais y aller à vélo! Bruxelles est extrêmement riche dans la diversité des décors. Pour quelqu’un qui n’y habite pas, Bruxelles dégage une espèce d’étrangeté. Ça marchait bien aussi pour un film sur la perception, car la ville rappelle des endroits connus, tout en étant autre chose. "Le tout Nouveau Testament" je l’ai placé à Bruxelles, où la ville est un personnage aussi. Il faut parfois revenir à ses premières amours.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés