La course pour devenir l'incarnation de Madoff

Robert De Niro incarne lui aussi Bernard Madoff. Mais la sortie de "Wizard of lies" se fera après celle de "Madoff". ©Photo News

Seulement 8 ans après son arrestation, Bernard Madoff, l'escroc du siècle, suscite l'intérêt puisque deux chaines concurrentes américaines lancent cette année un biopic sur le fameux Bernie. Le premier cow-boy à dégainer? ABC, avec Richard Dreyfuss dans le rôle titre.

L'escroc du siècle (dernier), Bernard Madoff, incarné par Richard Dreyfuss ou Robert De Niro... On a l'embarras du choix! Et depuis six mois, HBO laisse filtrer quelques photos du tournage pour susciter l'intérêt et montrer la métamorphose de Robert De Niro. La sortie du film, "Wizard of lies", est proche. Mais ABC l'a tout juste devancée avec la mini-série mettant en scène Richard Dreyfuss ("Rencontre du troisième type", "Les dents de la mer"). Le titre est un poil plus complexe: "Madoff".

Comment Richard Dreyfuss se métamorphose en Madoff

Les lancements de "Madoff" et "Wizard of lies" sont l'occasion de faire un petit tour des films incontournables ou en passe de l'être sur la finance, les excès de la spéculation, les magouilles... La crise donc!

1. Wall Street (1987)

C'est "le" film sur la finance, les années 80, le self-made man à fond dans son american dream, les yuppies. Si vous n'avez pas vu Michael Douglas dans le rôle de Gordon Gekko et Charlie Sheen dans celui de Bud Fox dans le film d'Oliver Stone, retour à la case départ, sans empocher votre prime! Dans l'attente, voici la bande annonce de la suite, sortie en 2010, histoire de vous laisser le meilleur, celui de 1987, à trouver par vous-même.

Bande annonce "Wall Street: l'argent ne dort jamais" (2010)

2. The Big Short (2016)

Vous voulez voir les dessous de la crise des subprimes, avec des acteurs méconnaissables (Christian Bale en gestionnaire de fond fan de rock qui vit dans son bureau pieds nus, puant la transpiration presque à travers l'écran, Brad Pitt qui ressemble plus à un Robert Redford mal rasé, Ryan Gosling juste "brun" ou encore Steve Carrel en trader antipathique, cynique mais en fait le plus humain de tous), alors "The Big Short" est fait pour vous.

Peut-être le seul film où Selena Gomez arrive à dire quelque chose d'intelligent, et ce en moins de trente secondes (durée totale de son apparition).

Par contre, je n'ai jamais entendu autant de gens dire qu'ils n'ont rien compris en sortant de la salle. Alors, si vous n'êtes pas sûr de pouvoir comprendre, revoyez juste vos connaissances via ces mots-clés: "Subprime", "CDO", "Crise économique"! Pour les plus confiants, vous aurez de toute façon des passages de vulgarisation humoristique, où même Selena Gomez s'y met... Sans doute son meilleur et plus court rôle pour l'instant. Bref, très bon film.

Bande annonce "Le casse du siècle" (2015)

3. Le Loup de Wall Street (2013)

Pour voir un Leonardo Di Caprio magistral, dans le rôle d'un trader sans scrupules, profitant au maximum de ses excès, allez voir ce film (chez vous, puisqu'il est sorti en 2013... déjà). Di Caprio incarne Jordan Belfort, un véritable trader donc, qui se recycle actuellement dans les conférences et la vente de bouquins sur ses excès, sa chute. Toute excuse est bonne pour continuer à s'enrichir aux Etats-Unis.

Bande annonce "Le loup de Wall Street" (2013)

4. L'enquête (2015)

Vous ne connaissez pas Denis Robert? Bien sûr que si. C'est le journaliste qui a fait éclater l'affaire "Clearstream". Énorme affaire mêlant finances, hommes politiques, ventes d'armes: tous les ingrédients pour un scandale sans précédent. Le film, sorti début 2015, a le mérite de simplifier le tout, sans faire dans le "simplet", avec un Gilles Lellouche crédible. Excellente enquête de base, et bon film.

Bande annonce "L'enquête" (2015)

5. Margin Call (2011)

Chronologiquement, il ferait suite à "The Big Short", même s'il est sorti avant. Ambiance calme, pesante, juste avant le plus grand cataclysme financier du 21e siècle. Une brochette d'acteurs tous plus bons les uns que les autres. Margin Call met en scène des traders et autres financiers avec une morale aussi douteuse que ceux de The Big Short... Mais pris au piège. Ils ne sont pas "responsables", ils peuvent réagir, et balancer la patate chaude à quelqu'un d'autre afin de s'en tirer. Vont-ils le faire? C'est la question. Et le film vous la renvoie inconsciemment. Et vous? Qu'auriez-vous fait?

Bande annonce "Margin Call" (Vostfr, 2011)

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés