Publicité

"Le Dernier Duel" | La vérité appartient au plus fort

Adam Driver et Matt Damon en duel dans le dernier Ridley Scott. ©Patrick Redmond

Avec "Le Dernier Duel", Ridley Scott tente de narrer le dernier jugement de Dieu à travers le prisme #MeToo.

À 83 ans, le Britannique Ridley Scott ne songe pas à la retraite. Après "Le Dernier Duel", qui sort ce mercredi, on découvrira son "House of Gucci", fin novembre, et "Kitbag", un film sur la jeunesse de Napoléon, en 2023. Son intérêt pour le duel, Scott l’a déjà développé au cinéma avec "Les Duellistes" et "Gladiator". Cette fois, le réalisateur s’est appuyé sur un scénario écrit par Ben Affleck, Matt Damon et Nicole Holofcener et qui n’est autre que l’adaptation du livre éponyme d’Eric Jager, spécialiste américain du Moyen Âge.

"Le Dernier Duel" ne présente pas un affrontement comme les autres. Aussi appelée le duel judiciaire ou plus communément le jugement de Dieu, cette pratique s’appliquait pour statuer sur des accusations de crimes, sans témoins ni aveux. Le gagnant du duel était innocenté, le perdant – laissé pour mort – passait pour le coupable.

Marguerite, interprétée par l’impeccable Jodie Comer, résiste aux conseils de certains, dont sa belle-mère et sa meilleure amie, qui sont d’avis de ne pas révéler le viol dont elle a été victime.

Le récit historique sur lequel se base le film a pour cadre le règne de Charles VI, dit le Fou, et la guerre de Cent Ans durant laquelle s’opposèrent les Anglais aux Français. En 1386, le seigneur Jean de Carrouges accusa Jacques Le Gris d’avoir violé sa femme Marguerite. Cette dernière avait révélé à son époux que Le Gris s’était introduit chez elle. Devant le Parlement de Paris et le Roi lui-même, chacun des protagonistes donne sa version de l’histoire. C’est ainsi que "Le Dernier Duel" propose trois versions. Et bien qu’elles possèdent chacune leur intérêt, elles rallongent aussi inutilement le film qui dure deux heures quarante.

La femme, propriété de l’homme

La particularité du récit consiste à nous présenter la version de l’épouse à travers le prisme de #MeToo. Marguerite, interprétée par l’impeccable Jodie Comer, résiste aux conseils de certains, dont sa belle-mère et sa meilleure amie, qui sont d’avis de ne pas révéler le viol dont elle a été victime. Que risque Marguerite si son mari perd le duel? Elle sera brûlée vive. La version de l’épouse passe certainement pour la plus captivante des trois. Car il y est dit que la femme, même noble, est considérée comme la propriété de son époux. Et aussi que si elle est tombée enceinte des suites de ce viol, c’est qu’elle y a pris du plaisir…

On peine à voir Matt Damon en Jean de Carrouges avec une coupe mulet et Ben Affleck en Duc d’Alençon avec des cheveux et une barbe peroxydée.

Autant on accroche à la présentation de Jodie Comer, autant on peine à voir Matt Damon en Jean de Carrouges avec une coupe mulet et Ben Affleck en Duc d’Alençon avec des cheveux et une barbe peroxydée. Leurs personnages sont d’une lourdeur rare comme une armure. Quant à Adam Driver, il semble qu’il aurait pu creuser davantage la complexité d’un Jacques Le Gris. Favori du Duc d’Alençon, Le Gris est-il juste un opportuniste? On ne le sait pas. Ridley Scott laisse aux spectateurs la possibilité de se faire une opinion sur cette affaire heureusement d’un autre temps.

Bande-annonce "Le Dernier Duel"

Drame historique

“Le Dernier Duel”

Par Ridley Scott

Avec Jodie Comer, Adam Driver, Matt Demon, Ben Affleck

À voir à partir du 13 octobre 2021

Note de L'Echo:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés