Le légendaire 007 Sean Connery est décédé

©REUTERS

Charismatique, élégant, flegmatique, ténébreux, sensuel,... Les qualificatifs manquent pour décrire ce monstre sacré du 7e art, disparu ce samedi à l'âge de 90 ans.

Sir Sean Connery n'est plus. Le mythique acteur écossais s'est éteint ce samedi à l'âge de 90 ans aux Bahamas, a annoncé la BBC, citant sa famille. Anobli par la reine Élisabeth II en 2000, le comédien a aligné les rôles marquants au cours d'une carrière longue de cinq décennies et couronnée par un Oscar, deux BAFTA Awards et trois Golden Globes.

La consécration et la gloire, il les a rencontrées en 1962 lorsqu'il est le premier acteur à interpréter James Bond, l'agent secret britannique né sous la plume de Ian Fleming, au grand écran. Après "James Bond contre Dr No", il enfilera le smoking de l'espion le plus connu de l'histoire du septième art à cinq autres reprises, sans compter le non officiel "Jamais plus jamais".

Hormis les prestations réalisées sous le matricule 007, Sean Connery a tourné sous la direction des plus grands metteurs en scène, tels Alfred Hitchcock, Sidney Lumet, John Milius, Richard Attenborough, Terry Gilliam, Jean-Jacques Annaud, Brian De Palma, John McTiernan ou encore Steven Spielberg.

De la marine à Hollywood

Son destin exceptionnel a pourtant commencé dans le dénuement, dans les banlieues d'Édimbourg. Mu par une ambition d'échapper à sa condition modeste, il quitte l'école adolescent pour s'engager dans la Royal Navy. Excellent footballeur, il se voit même proposer un contrat à Manchester United des mains de Matt Busby, mais décline s'offre, estimant qu'à 23 ans, il est déjà trop tard pour entamer une carrière de sportif professionnel.

Après quelques petits boulots, il décroche un rôle dans un téléfilm pour la BBC, avant d'obtenir un petit rôle dans "Le Jour le plus long". Mais c'est comme agent au service de Sa Majesté qu'il va connaître la consécration à partir des 60's. La légende est en route et plus rien ne l'arrêtera.

Entre les blockbusters tels "Indiana Jones et la Dernière Croisade", "A la poursuite d'Octobre rouge" ou "The Rock" et les oeuvres plus réfléchies comme "Le Nom de la rose" ou "Les Incorruptibles", il se bâtit une carrure de super star, aussi appréciée du public que reconnue par sa corporation.

Charismatique et séducteur, il est également politiquement engagé et défend avec vigueur l'indépendance de son Écosse natale.

Il a rejoint au Panthéon son successeurs dans le rôle de Bond, Roger Moore, laissant une trace indélébile dans l'histoire du septième art, car les diamants sont éternels.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés