"Moxie", l’hommage gentil au Riot grrrl

Hadley Robinson dans "Moxie". ©Netflix

En apparence, "Moxie", d’Amy Poehler, se présente comme un teen movie féministe sympathique. En filigrane, il paie son tribut au Riot Grrrl, le mouvement de punk féministe américain des années 90.

"Moxie", en anglais, signifie le cran. Dans un lycée américain d’aujourd’hui, la jeune Vivian, élevée par une mère célibataire, va découvrir le passé rebelle de cette dernière et se transformer, à son tour, en passionaria féministe. Car, dans ce lycée, les garçons, membres de l’équipe de football, se comportent comme de parfaits machos du passé, stigmatisant les filles à propos de leur physique – "unetelle est la plus baisable", "unetelle a le plus gros cul" – sans que cela ne fasse réagir la directrice de l’établissement.

Vivian, rôle tenu par Hadley Robinson déjà aperçue dans "Little Women" de Greta Gerwig, va semer le grain de la révolte en éditant en douce un fanzine intitulé "Moxie" qu’elle distribuera, toujours de façon ultra discrète, au sein du bahut. Dans ses démarches, Vivian sera vite rejointe par la plupart des filles et aussi par un garçon qui comprend le néo-féminisme.

Amy Poehler permet de mettre la lumière sur la génération Z confrontée au néo-féminisme.

Rebel girl

Amy Poehler, la réalisatrice et actrice très connue surtout pour sa participation au show humoristique Saturday Night Live, s’est basée sur le roman "Moxie" de Jennifer Mathieu paru en 2015. Elle n’y a pas ajouté la poignée d’humour qu’on lui connaît et qui aurait été appréciée. Cependant, elle permet de mettre la lumière sur la génération Z confrontée au néo-féminisme. Un thème bien actuel.

Poehler, qui s’est octroyé le petit rôle de la mère de Vivian, a trouvé, avec "Moxie", l’occasion de payer son (petit) tribut au mouvement des Riot grrrl, le mouvement punk féministe américain né dans les années 90 et dont se sont vaguement inspirées les Spice Girls avec le slogan "Girl Power". Le groupe Bikini Kill en était l’un de ses pionniers.

"Moxie" aurait pu être plus agressif et punchy.

Le Riot grrrl s’en prenait ouvertement au patriarcat, dénonçait les abus sexuels, revendiquait le pouvoir féminin et se moquait de la vague des boys bands. Dans ce sens, "Moxie" aurait pu être plus agressif et punchy. Mais en tant que comédie, ce film se laisse regarder sans déplaisir. Il est rafraîchissant et jamais mièvre, ce qui pour un teen movie n’est déjà pas mal.

Bande-annonce "Moxie"

Comédie dramatique

"Moxie"

de Amy Poehler,

avec Hadley Robinson, Josephine Langford, Amy Poehler, Marcia Gay Harden, Patrick Schwarzenegger…

Sur Netflix dès le 3 mars.

Note de L'Echo: 3/5

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés