Netflix enfonce le clou pour les Oscars 2021

George Clooney réalisateur et acteur dans son nouveau film "The Midnight Sky" ©Netflix

En attendant la cérémonie du 25 avril 2021 (décalée de 2 mois), Netflix profite de ce mois de décembre pour sortir la grosse artillerie, avec Gary Oldman et George Clooney en tête de gondole...

En 2019, "Roma" annonçait la couleur: 3 Oscars sur 10 nominations, dont meilleur réalisateur pour Alfonso Cuaron). En 2020, c’est la confirmation: "The Irishman", "Marriage Story" et "The Two Popes" récoltent respectivement 9, 6 et 3 nominations. Un record, mais confirmé par une seule statuette: Lauren Dern en meilleur second rôle pour son avocate dans "Marriage Story". En 2021, cela risque bel et bien d’être la marée noire et rouge (les couleurs de Netflix) – un phénomène renforcé par les confinements et le manque de films sortis en salle, mais aussi par le règlement temporaire des Oscars, qui veut qu’un film sorti sur plateforme soit éligible.

Spike Lee ("Da 5 Bloods") et Ron Howard ("Une ode américaine") ont déjà tiré leurs cartouches, mais sans frapper tous les esprits. Très puissant politiquement, "The Trial of the Chicago 7" (sorti le 16 octobre) pourrait apporter son lot de nominations aux seconds rôles. Le très sombre et très réussi "The Devil All The Time" (disponible depuis le 11 septembre) pourrait valoir une nomination à Tom Holland (l’acteur de Spider-Man, plébiscité sur les réseaux sociaux). Mais ce sont bien les films de ce mois de décembre qui risquent de remporter la timbale.

1. "Mank" (à partir du 4 décembre)

On voit mal comment David Fincher et Gary Oldman pourraient échapper à l’attention des votants. Le principal ennemi de l’acteur britannique pourrait être... lui-même puisqu'il a décroché la statuette en 2018 pour son incarnation de Winston Churchill dans "Darkest Hour". Mais d’autres pourraient les rejoindre, à commencer par Amanda Seyfried.

Bande-annonce "Mank"

2. "Ma Rainey's Black Bottom" (à partir du 18 décembre)

Avec cette évocation du Chicago de la fin des années 20, Netflix frappe très fort. Parce qu’il ne s’agit pas seulement d’une reconstitution grandiose aux décors flamboyants de la vie de Ma Rainey. Le film est avant tout l’adaptation d’une pièce due à la plume du grand dramaturge américain August Wilson, ce qui ajoute une dimension intellectuelle très bienvenue, qui creuse réellement les personnages, et les enjeux. Ségrégation, espoirs artistiques déçus (ou rencontrés), succès et excès... Ce film pourrait occasionner un fait extrêmement rare: un Oscar décerné à titre posthume pour Chadwick Boseman, décédé en août dernier. L’acteur vedette de "Black Panther" avait caché son cancer pour contourner les règles strictes des assureurs et pouvoir continuer à travailler. Ici, il incarne un jeune virtuose de la trompette, qui va révolutionner la manière de jouer le jazz, annonçant avec 20 ans d’avance les solos du Blue Note.

Bande-annonce "Ma Rainey's Black Bottom"

3. "The Midnight Sky" (à partir du 23 décembre)

Voici le grand retour devant et derrière la caméra de George Clooney. Il adapte ici un premier roman signé Lily Brooks-Dalton, où un astronome, laissé volontairement sur Terre comme dernier habitant par un vaisseau parti coloniser une lune de Jupiter, va découvrir une petite fille dans sa base arctique. Le vaisseau viendra-t-il la rechercher? Les premières images laissent imaginer une fable philosophico-futuriste du meilleur cru... Avec à la clé quelques nominations à l’Oscar? Pour le savoir, il faudra attendre, cette fois, jusqu’au 15 mars...

Bande-annonce "The Midnight Sky"

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés