Publicité

Ozon ose l’euthanasie

"Tout s'est bien passé", de François Ozon, aborde l'euthanasie. ©doc

François Ozon adapte ici le roman autobiographique de feue sa collaboratrice, Emmanuèle Bernheim, emportée par la maladie en 2017 à 61 ans.

Il y est question du parcours du combattant accompli par Emmanuèle Bernheim, la scénariste de "Sous le sable" et de "Swimming pool" lorsque son père de 85 ans est frappé par une attaque et que, diminué, il lui demande de l’aider à mettre fin à ses jours.

Ozon nous propose un voyage sans concession au pays de la maladie, de la diminution physique, et de l’instrumentalisation. Car peut-on demander à ceux qu’on aime de commettre un acte aussi fort, encore réprouvé par la société? Mais à qui d’autre ce père diminué pourra-t-il s’adresser, dans un monde où l’euthanasie reste bien souvent si mal considérée par le corps médical, voire interdite par la loi?

"Un film important pour tous ceux qui comptent mourir un jour", tel aurait pu en être l’accroche.

Tout ici est passionnant, tant il touche potentiellement chacun d’entre nous. "Un film important pour tous ceux qui comptent mourir un jour", tel aurait pu en être l’accroche. Reste le jeu parfois affecté de Sophie Marceau – d’autant plus incongru dans un film signé par le grand directeur d’acteurs qu’est François Ozon.

Bande-annonce "Tout s'est bien passé"

Drame

“Tout s’est bien passé”

Par François Ozon

Avec Sophie Marceau, Géraldine Pailhas...

À voir à partir du 22 septembre 2021

Note de L'Echo:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés