Pour sa 3e saison, "Westworld" se renouvelle

Aaron Paul, nouvelle tête de cette 3e saison de Westworld ©RV DOC

"Westworld" change de cap pour sa troisième saison: la série transfère son ADN cryptique et violent dans une esthétique urbaine qui se prend un peu moins au sérieux

Westworld (HBO, en Belgique sur Be tv)

4 étoiles

Créée par Jonathan Nolan et Lisa Joy (2016|USA)

 

L’époustouflante première saison de "Westworld" nous a fait découvrir son parc d’attractions, un monde factice peuplé d’androïdes plus vrais que nature, à la merci du public autorisé à disposer de ces derniers comme bon lui semble en toute impunité. Programmés pour jouer en boucle un même récit, certains robots prennent graduellement conscience de leur condition, tandis que l’immense parc révèle à son tour une nature plus profonde.

"Westworld" soigne son retour avec une esthétique toujours grandiose mais plus sombre, pluvieuse, urbaine.

Après une deuxième saison trop labyrinthique pour être honnête, "Westworld" a soigneusement préparé son retour pendant deux ans, et revient avec un changement de cap audacieux. Dans une esthétique toujours grandiose mais plus sombre, pluvieuse, urbaine, nous retrouvons certain·es protagonistes qui portent la série depuis ses débuts, tandis que le casting accueille notamment Aaron Paul et Vincent Cassel, dont les charismes respectifs semblent étouffés par l’unidimensionnalité de leur personnage.

Narrativement, ce nouveau volet est plus propre et plus précis, sans pour autant se départir de son ADN énigmatique, et entrouvre même la possibilité d’un peu plus de légèreté, souvent par la grâce de Thandie Newton. L’effort est donc apprécié, même s’il faut désormais creuser pour retrouver l’âme des débuts de "Westworld".

Le trailer de la saison 3

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés