Ricky Gervais et ses amis: Netflix, c’est aussi de l’humour (noir)

Ricky Gervais à la 77e édition des Golden Globe Awards à Beverly Hills, Californie, le 5 javier 2020. ©REUTERS

Depuis ses débuts, Netflix joue la carte du one-man-show avec bonheur, en produisant des captations de spectacles. Mais qui se cache derrière le roi Ricky Gervais?

En ces temps moroses, quoi de meilleur qu’une bonne tranche de rire? Surtout du rire intelligent, voire transgressif. À défaut de refaire le monde à la terrasse des cafés, écoutons les nouveaux philosophes du quotidien, les acteurs de stand-up, le faire pour nous. Qu’importe à quelle sauce nous serons mangés finalement – confits ou déconfits –, il est temps de nous désankyloser les zygomatiques, histoire d’aborder la suite du programme avec un sourire qui sonne vrai.

"Humanity", spectacle de Ricky Gervais

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

À tout seigneur tout honneur, commençons par l’empereur du rire british, Ricky Gervais.

Pour ceux qui n’auraient pas encore vu son spectacle in extenso, il est temps de remédier à cette impardonnable lacune. Le grand Gervais nous refait le portrait (au vitriol bien entendu), et ça fait un bien fou, en ces temps où nous nous cherchons un "nouveau modèle". Pourquoi il n’aura jamais d’enfants à lui (par respect!), pourquoi la nature se venge si cruellement sur nous alors que nous ne lui avons (presque) rien fait, pourquoi il adore prendre l’avion pour se délasser (uniquement en classe affaires): vous saurez tout sur l’homme Gervais, et sur son rapport à ses semblables. Hilarant, et beaucoup plus profond qu’il n’y paraît.

Extrait de "Humanity"

"After Life" (2019-2020), mini-série de et avec Ricky Gervais

♥ ♥ ♥ ♥

Le "after" de "After Life", c’est l’après-décès de la chère compagne du pauvre Tony, journaliste dans la feuille de chou d’une petite bourgade anglaise. Il traîne sa misère, mais aussi son œil acéré sur le réel et nous emmène dans un politiquement non correct très jubilatoire. Autour de lui, une galerie de personnages fascinants par leur quotidien où rougeoie une flamboyance à la "Strip Tease" (le magazine qui vous déshabille).

Bande-annonce "After Life"

"Derek" (2013-2015), mini-série de et avec Ricky Gervais

♥ ♥ ♥ ♥

Pour ceux qui souhaitent prendre un bain (de jouvence) "Ricky Gervais", ou si "After Life" vous donne un goût de trop peu, n’hésitez pas à rattraper "Derek". Gervais incarne un simple d’esprit au grand cœur, bénévole dans une maison de retraite. Prognathe, intellectuellement retardé, mais proposant un concentré d’humanité (toute celle qui nous manque?), Derek va vous émouvoir aux larmes. Dans le contexte qui est le nôtre, cette plongée dans le quotidien de personnes en fin de vie prend bien sûr des allures de symbole.

Bande-annonce de "Derek"

"Make Happy", spectacle de Bo Burnham

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Dans le registre des humoristes surdoués qui apportent bien plus que des vannes (mais un univers entier), impossible de passer à côté de Bo Burnham. Ce très grand garçon joue sur son physique de gendre idéal un peu torturé pour nous présenter un spectacle à la fois hilarant, philosophique, poétique et musical. Il a fait ses armes sur Youtube en tant que tout jeune adolescent, grâce à des chansons personnelles délirantes mais très efficaces sur ces thèmes qui obsèdent l’ado: place dans le monde, amours contrariées, sens de la vie, culture populaire. Le désormais culte "Can’t Handle This" vous fera passer, le temps d’une simple chanson, du questionnement le plus intime au grandiose le plus assumé – au son d’une musique symphonico-électronique. Bo, un seul mot: merci.

Bande-annonce "Make Happy"

"Live Shows", spectacle de Daniel Sloss

♥ ♥ ♥ ♥

Il est Écossais, et hilarant. Il prend comme matière première sa propre vie (classique pour un humoriste, direz-vous), et il la transforme en une matière aussi drôle qu’émouvante. Tout comme Bo Burnham, il est âgé de 30 ans, et, comme lui, il est une star incontestée (dans le milieu du stand-up) depuis plus de 10 ans. C’est vous dire s’il est tombé dans la marmite quand il était petit. Quand il vous parle de ses parents bohèmes venus s’installer en Écosse, vous riez. Et quand ensuite il vous parle de sa jeune sœur handicapée mentale, vous riez encore. Mais dans une sorte de compatissance fébrile. Sous sa cruauté de bon aloi, Daniel Sloss porte sur le réel un regard d’une terrible exigence… qui nous laisse nus.

"Live Shows"

Dave Chappelle

♥ ♥ ♥ ♥

Plusieurs spectacles sont proposés par Netflix ("Sticks and Stones", "Dave Chappelle"…). La durée moyenne d’un show de stand-up anglo-saxon étant de 1 heure, n’hésitez pas à enchaîner, pour vous concocter une soirée complète. Ici, soyez sur vos gardes, car les moments de gêne sont au programme. Dave Chappelle ne mâche pas ses mots, et certains le qualifient d’agitateur politique. L’ex-président Trump en prend bien sûr pour son grade. Mais pas que… La cause des Afro-Américains est abordée de front, de même que d’autres sujets qui touchent le quarantenaire, adoré aux États-Unis depuis la fin des années 90, mais pas assez connu chez nous. Pourtant, Chappelle est aussi acteur, lui qu’on a pu voir souvent dans les films de son pote Spike Lee.

Dave Chappelle - Best of

"John Mulaney: Kid Gorgeous"

♥ ♥ ♥ ♥

Dernier arrivé sur la plateforme, John Mulaney nous propose son récent passage par la mythique salle new-yorkaise Radio City Hall, la perle de l’architecture années 30. Sur l’immense scène et devant un parterre de 6.000 personnes, l’homme joue sur son physique a priori "propre sur lui", pour nous entraîner à sa suite, sur un terrain de plus en plus glissant. Comment il en veut à mort à son université de lui avoir soutiré 120.000 dollars pour lui enseigner une langue qu’il connaissait déjà (l’anglais). Pourquoi il se dégoûte physiquement à présent qu’il est devenu un vieux type qui sue et sujet aux flatulences (à 35 ans). Ou pourquoi il a vécu comme une épreuve sa rencontre avec Mick Jagger, pour qui il écrivit un sketch sur mesure. Parce que pendant des années, Mulaney scénarisait des séquences pour le mythique Saturday Night Live. Avant de remporter l’Emmy du meilleur one-man-show pour "Kid Gorgeous". En toute décontraction.

John Mulaney - Extrait

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés