Série télé - "Guyane" saison 2: un western à la française. 4/5

©Wiiliam Dupuy

La série "Guyane" de Canal+ est l'une des très bonnes surprises de 2017. Très attendue, la deuxième saison de ce western français sort ce vendredi sur Be tv.

Vincent Ogier (Mathieu Spinosi), vingt ans, étudiant en géologie, débarque dans la jungle guyanaise. Puni pour son comportement jugé inacceptable par la prestigieuse École des Mines de Paris, il est envoyé en stage au fin fond de la forêt pour le compte d’une société minière, spécialisée dans l’exploitation de l’or. Une plongée dans un biotope primitif qui évoque "Le cœur des ténèbres" de Joseph Conrad: rapports de force brutaux et mal omniprésent. Vincent va s’associer avec Antoine Serra, magnifiquement campé par Olivier Rabourdin ("Des hommes et des dieux"), le chef d’un petit village qui a aussi la mainmise sur l’économie locale, un bar et un réseau de prostitution qu’il gère d’une main de fer avec son homme de main, tueur si nécessaire. La rudesse de ce "parrain de l’or" n’a pourtant rien d’engageant et les rares qui s’y frottent ont à subir sa violence primaire et son pragmatisme froid…

Guyane - saison 2

Dans "Guyane", tout est montré sans psychologie facile, en parfaite adéquation avec cet environnement hostile où la rapacité et l’instinct de survie font souvent mauvais ménage. De nombreux thèmes affleurent dans cette fiction haletante: le sort des garimpeiros (des orpailleurs clandestins), les ravages écologiques de l’extraction au mercure, le développement difficile d’une agriculture peu rentable ou le maintien de la loi et de l’ordre dans des milieux aussi reculés. Passionnant.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content