Sooner, la plateforme "made in Belgium" qui a le vent en poupe

"Hasta La Vista" (2011), un des 270 films flamands disponible sur Sooner.

La plateforme de VOD Sooner propose une alternative européenne à Netflix et se diversifie dans ses services.

Au commencement (en 2008) était Universcine, soit 36 producteurs et distributeurs belges qui s’unissent. Depuis l’année dernière, Sooner est disponible en Belgique, Allemagne, Luxembourg, Suisse et Autriche. Et ce n’est pas fini! Avec un catalogue de 7.000 films, dont 5.000 films européens, la plateforme a conquis sa place dans le paysage audiovisuel. Et ça ne fait que commencer. Présentation avec Maxime Lacour, CEO de Sooner.

Sooner, c’est quoi?

La partie visible pour le grand public, c’est bien sûr un site avec des films disponibles en VOD. Par abonnements en mode illimité (de la formule "étudiants" à 6,99 euros par mois à "premium" à 14,99 euros) ou film par film (avec beaucoup de nouveautés, comme "Billie"). C’est un service hybride, où le consommateur peut piocher à la fois dans le catalogue et dans des nouveautés proposées "à la demande". Nous voulions proposer un abonnement unique pour faciliter la vie de l’utilisateur mais avec beaucoup de liberté de consommation.

2020, l’année de tous les records?

Une année pleine de challenge avec le nouveau label Sooner. On a fait migrer l’ensemble des films sur ce nouvel outil. On a pu aussi progresser techniquement pour intégrer tous les appareils (tablettes, smartphones, consoles, box d’opérateurs, etc.). Sooner se veut plus inclusif. On y a regroupé Uncut et Universcine. On y travaille en synergie avec les distributeurs, les exploitants, les fédérations professionnelles, les centres culturels. Il faut répondre aux challenges d’aujourd’hui avec l’arrivée des "pure players" américains, Netflix en tête. Nous voulons créer ce label européen. Les Pays-Bas, c’est pour très bientôt, la France va suivre. Nous ne sommes pas un concurrent de Netflix, mais une alternative européenne. Avec aussi cette volonté de proposer des solutions digitales au secteur.

"Nous ne sommes pas un concurrent de Netflix, mais une alternative européenne."
Maxime Lacour
CEO de Sooner

En 2020, on a aussi voulu repenser notre ADN, notamment la partie distribution en direct (un catalogue de 1.500 films). Nous proposons également du "servicing" avec des outils pour les fédérations européennes, pour des festivals, des écoles, avec un laboratoire digital.

Au niveau des chiffres, selon les services, on a réalisé en 2020 plusieurs fois le volume habituel. Nos objectifs sont largement dépassés, avec sans doute un triplement du nombre d’abonnés.

Y a-t-il un volet d’activité qui se développe particulièrement?

Sooner Extended, évidemment. On propose un ensemble d’avantages à nos abonnés à travers des événements. Ce programme fait l’interface entre la plateforme et la vie réelle. Possibilité d’assister à des festivals, des avant-premières, des master class avec des professionnels (sur la plateforme ou en live). Nous voulons aller au-delà de la VOD pour offrir tout un panel d’expériences "cinéma".

L’autre développement majeur c’est la collaboration avec Auvio. Pour plus de simplicité, les utilisateurs pourront avoir accès à notre offre directement via le site de la RTBF.

Les Flamands en force

270 films, soit le plus important catalogue de films flamands. Telle est l’une des spécificités "annexes" de Sooner. L’occasion de découvrir des pépites moins connues.

On pense bien connaître le cinéma du nord du pays à cause de phénomènes (avec succès public et critique) comme "Girl", "Rundskop", "La merditude des choses", "De zaak Alzheimer" ("La mémoire du tueur"), "Daens" ou "The Broken Circle Breakdown". Mais d’autres très bonnes surprises nous attendent sur Sooner: "Hasta La Vista" (2011), film rocambolesque où trois jeunes "moins valides" veulent rallier une maison close spécialisée... en Espagne. L’excellent "Home" (2016) de Fien Troch, soit les amours interdites d’un jeune homme tourmenté avec sa belle-mère. Ou l’inoubliable "Ben X" (2007), film sur un adolescent autiste et les échappatoires qu’il trouve sur internet.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés