"Space Force" ne débarque heureusement pas seule

Steve Carell dans la nouvelle série Netflix "Space Force" ©Photo News

L’arrivée en fanfare de la nouvelle sitcom de Steve Carell n’est finalement qu’un égarement dans une semaine riche en comédies.

La carrière du Général Mark Naird (Steve Carell) prend un tournant lorsque celui-ci est promu à la tête de la nouvelle branche des forces armées des USA: la Space Force. Sous-budgétisée, peu organisée et mal considérée, l’unité tente néanmoins de réaliser l’objectif ultime de retourner sur la Lune.

Série

♥ ♥ 

"Space Force (Netflix)"

Créée par Steve Carell et Greg Daniels (2020|USA)

 

 

Loin de la portée satirique que laisse supposer son pitch, "Space Force" fait partie de ces sitcoms semblant se destiner à braver le politiquement correct à coups de coussin péteur, d’absurdité mal maîtrisée et de pointes de sexisme et de racisme. Ses arcs narratifs dont on ne peut qu’espérer que l’incohérence soit intentionnelle sont portés par Steve Carell qui a audacieusement choisi de ne s’exprimer qu’en criant, Lisa Kudrow honteusement sous-utilisée, et John Malkovich, distingué au milieu du chaos.

Bande-annonce de "Space Force"

Plus discrètement, la satisfaction a heureusement bourgeonné ailleurs. La série d’animation "Central Park", sur Apple TV+, crépite de bonnes ondes. Sur Betv c’est la comédie franco-germano-belge "Parlement" qui surprend agréablement, si l’on approuve l’œil attendri sur l’Union européenne. Amazon Prime sort de son côté "Upload", qui compense en intrigue ce qu’elle manque en subtilité, tandis que la sortie du deuxième volet de "Ramy" ne rend que plus pressante l’arrivée de Hulu sur notre territoire. 

Bande-annonce de "Central Park"

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés