"Succession" sacrée meilleure série dramatique aux 72e Emmy Awards

Jimmy Kimmel a dirigé la soirée des Emmy Awards dans une salle vide de Los Angeles. ©EPA

L'humoriste Jimmy Kimmel était seul aux commandes de la 72e édition des Emmy Awards qui s'est déroulée dimanche soir dans une salle déserte de Los Angeles. Ces "PandEmmys" 100% virtuels ont cependant réussi leur pari.

L'Emmy Award de la meilleure série dramatique a été attribué dimanche soir à "Succession", oeuvre noire et grinçante mettant en scène une puissante famille qui se déchire pour prendre le contrôle d'un empire médiatique.

La production HBO, également distinguée dans trois autres catégories (meilleur acteur, réalisation et scénario), avait face à elle des adversaires de poids souvent déjà primés lors des années précédentes, comme "The Handmaid's Tale: la Servante Ecarlate", "The Crown", "Stranger Things" et "Better Call Saul", ou encore l'adaptation de l'univers Star Wars à la télévision, "The Mandalorian".

Jeremy Strong a remporté l'Emmy du meilleur acteur dans "Succession". Le comédien a notamment battu dans cette catégorie phare Sterling K. Brown ("This Is Us"), Steve Carell ("The Morning Show") et Jason Bateman, qui représentait la série "Ozark", grande rivale de "Succession" et qui avait, comme elle, été sélectionnée à 18 reprises cette année.

Jeremy Strong, récompensé pour son rôle dans "Succession". ©AFP

La jeune Zendaya a remporté, quant à elle, l'Emmy de la meilleure actrice dans une série dramatique pour "Euphoria", aussi une production de HBO centrée, cette fois, sur les difficultés rencontrées par une jeune toxicomane repentie et ses amis lycéens. À 24 ans, l'ancienne égérie des séries pour jeunes de Disney a battu dans cette catégorie prestigieuse des stars aussi confirmées que Jennifer Aniston ("The Morning Show"), Olivia Colman ("The Crown") et Sandra Oh ("Killing Eve").

Zendaya sacrée meilleure actrice pour son rôle dans "Euphoria". ©AFP

La série "Watchmen" triomphe

"Watchmen" a remporté l'Emmy de la meilleure mini-série. Dérivée d'un comic de super-héros des années 1980, cette mini-série présente un univers sombre et chaotique, empreint des violences policières et du racisme qui secouent la société américaine depuis des mois.

L'équipe de "Watchmen" a d'ailleurs dédié sa récompense aux victimes du massacre racial de Tulsa (Oklahoma) en 1921, un épisode central de la série produite par HBO qui rappelle comment au moins 300 habitants noirs d'un quartier de la ville avaient à l'époque été tués par des émeutiers blancs, avec la complicité, voire les encouragements, des autorités locales.

La production canadienne "Schitt's Creek", comédie loufoque mettant en scène une famille de privilégiés déchus réduits à vivre dans un motel délabré, a été sacrée dimanche soir "meilleure série comique" aux Emmy Awards. Elle a remporté le grand chelem en raflant toutes les récompenses dans cette catégorie.

Catherine O'Hara reçoit le prix de la meilleure actrice principale dans une série comique pour Schitt's Creek. ©EPA

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés