Publicité
Publicité

"Tár" ou la symphonie de Cate Blanchett

Elle n’a sans doute pas tenu un rôle aussi fort depuis «Carol», en 2015. Dans «Tár» de Todd Field, la grande Cate Blanchett dirige l’orchestre de la Philharmonie de Berlin. Et oui, elle peut le faire et nous raconter aussi quelque chose de #metoo.