Un film belge dans la sélection 2018 de Cannes

Cate Blanchett présidera la 71e édition du Festival de Cannes ©AFP

Les organisateurs du Festival de Cannes 2018 ont retenu le film "Girl" du Belge Lukas Dhont. Il concourra dans la section "Un Certain Regard".

L'édition 2018 du Festival de Cannes aura quelque peu des accents belges. Le film "Girl" du cinéaste flamand Lukas Dhont a en effet été retenu dans la section "Un Certain Regard". "Girl" raconte l'histoire de Lara, qui, à 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, l'adolescente qui est née garçon se lance à corps perdu dans cette aventure.

La belgitude du Festival viendra aussi du film "Le grand bain" du Français Gilles Lellouche. Présenté hors compétition, il met en scène notamment Virginie Efira et Benoît Poelvoorde.

Des grands noms du cinéma comme Jean-Luc Godard ("Le Livre d'image"), Matteo Garrone ("Dogman") ou Spike Lee ("BlacKKKlansman") seront aussi en compétition. 

Les nominés pour La Palme d'or sont: 

→ Le Français Stéphane Brizé avec "En guerre"
→ Le Français Christophe Honoré avec "Plaire, aimer et courir vite"
→ La Française Eva Husson avec "Les Filles du soleil"
→ L'Américain David Robert Mitchell avec "Under the silver lake"
→ Le Chinois Jia Zhangke avec "Ash is Purest White"
→ Le Japonais Hirokazu Kore-Eda avec "Shoplifters"
→ L'Iranien Jafar Panahi avec "Three faces"

A noter que les organisateurs du festival demandent à Téhéran de permettre la venue du cinéaste Jafar Panahi. Le metteur en scène russe assigné à résidence à Moscou Kirill Serebrennikov est aussi un invité du Festival pour son film "Leto".

Au total donc ce sont 44 films qui ont été retenus.  "Le nombre de films visionnés montre la vitalité cinématographique", a souligné Thierry Frémaux, délégué général qui fait état cette année d'un fort renouvellement générationnel parmi les sélectionnés. 

La 71e édition du festival se tiendra du 8 au 19 mai. Elle sera présidée par l'actrice australienne Cate Blanchett. Figure de proue de la lutte contre le harcèlement sexuel qui a fortement secoué le monde du cinéma, elle sera la 12e femme à se voir confier ce rôle.

Netflix "toujours bienvenu" à Cannes

Le géant américain Netflix est "toujours le bienvenu" à Cannes, a affirmé Thierry Frémaux, le délégué général du festival, qui n'a sélectionné cette année aucun film de la plateforme américaine, en compétition ou hors compétition.

Le directeur des contenus de Netflix Ted Sarandos avait auparavant indiqué que le géant du streaming serait absent cette année du festival. "Nous voulons être sur un plan d'égalité avec les autres cinéastes."

Il estime par ailleurs que projeter des films hors compétition ferait courir aux films et aux cinéastes produits par Netflix le risque de subir un "manque de respect (...) Je ne pense pas que ce serait bien pour nous d'y aller".

"Nous avons un dialogue fructueux avec Netflix. Mais tout film concourant doit être ouvert à la distribution en salles. Nous avons fait deux offres pour deux films (produits et/ou distribués par Netflix), l'un en compétition, l'autre hors compétition", explique de son côté Thierry Frémaux.

Netflix avait fait scandale l'année dernière à Cannes en refusant de diffuser en salles le film "Okja" qu'il avait produit, pour pouvoir le fournir sans délai à ses abonnés. Il avait aussi en compétition "The Meyerowitz Stories" de Noah Baumbach.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content