En estompant le contour des objets, Nendo invite le spectateur à les réinventer

©akihiro_yoshida-

Oki Sato avait découvert le CID du Grand-Hornu, qui exposait son ami Jasper Morrison, à l’époque de Mons 2015. Il y revient, cette fois avec son collectif Nendo et une exposition qui trouble la perception du réel. 4/5

Visiter l’exposition "Invisible Outlines" c’est un peu comme aller faire une cure de détox dans ce monde de surabondance et de pollution visuelle dans lequel nous vivons. C’est une leçon de respect par rapport à la matière, à la nature et au Design avec un grand D. C’est un moment suspendu, un rendez-vous incontournable pour purifier notre regard et découvrir l’œuvre d’un des plus grands collectifs de designers, basé à Tokyo et à Milan, et dirigé par le Japonais Oki Sato.

La prouesse scénographique de l’exposition réside dans une mise en scène si pure, si claire, si mesurée qu’elle laisse libre cours à notre imagination de recomposer l’ensemble du volume de ces objets aux contours simplement esquissés. Un jeu s’enclenche alors entre le visible et l’invisible, entre les pleins et les vides, entre la forme et l’objet. Une épure ou les ombres et les reflets prolongent les objets, gomment la frontière entre l’objet du quotidien, la sculpture, le dessin et l’œuvre d’art.

"Tout le monde regarde la beauté des étoiles. Moi, j’essaie de concevoir le ciel lui-même."
OKI SATO

Qu’il s’agisse de mobilier, d’accessoires, d’articles de bouche ou de créations textiles, cette exposition majeure réunissant près de 200 objets, retrace 15 années de création de ce bureau de design. Nendo (littéralement "pâte à modeler") exprime le désir de tendre vers une certaine flexibilité pour pouvoir se réinventer sans cesse.

DESIGN

"Invisible Outlines"

Note: 4/5

Par le collectif japonais Nendo, dirigé par le designer Oki Sato.

Fascinante installation "Jellyfish vase" (2017): une série de vases qui flottent comme des méduses dans l’eau. La force et la direction du courant sont soigneusement ajustées de manière à les faire lentement onduler autour d’eux-mêmes. Nendo bouleverse les rôles et réinterprète les formes habituelles de la fleur, de l’eau et du vase jusqu’à redessiner avec une poésie infinie les rapports entre contenu et contenant.

Jusqu’au 1er octobre, CID: cidgrand-hornu.be


Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content