A comme Abélard ou l'éloge de l'esprit et de l'amour libre

Les gisants d'Abélard et d'Héloïse au cimetière du Père-Lachaise, à Paris. (c) Pierre-Yves Beaudouin, Creative Coomons > https://bit.ly/2ybVQjm

Au cœur du Moyen Âge, ce philosophe jette les base de l’université, du droit moderne et défend l’amour libre et l’éducation des femmes. Comme quoi, la lumière peut jaillir d’une période réputée sombre.

Tel une star, il repose dans le même jardin que Jim Morrison, Proust et Edith Piaf, à Paris, au cimetière du Père Lachaise dans la division n°7, où ont été transférés les restes de la femme qu’il a, toute sa vie, adorée d’un amour de ciel pur, d’un amour de solstice et au nom duquel il a érigé, malgré lui, un monument littéraire.

Compositeur de chansons satiriques, à l’instar des "Carmina burana", de chansons à boire et d’amour, il a chanté l’échec des Croisades et des abus finaciers. Philosophe célébré de son vivant, cet inventeur du conceptualisme fut aussi, chose rare, en plein moyen âge, une figure masculine du féminisme. Il a écrit un livre intitulé "Oui et non" ainsi que, plus connu des amateurs d’histoires d’amours tragiques, "Historia Calamitatum" ("L’histoire de mes malheurs"), son amour fou et partagé lui ayant fait subir le châtiment de l’émasculation – réservé aux violeurs – pour avoir eu un fils hors mariage avec Héloise, la nièce du redoutable chanoine Fulbert.

Philosophe célébré de son vivant, cet inventeur du conceptualisme fut aussi, chose rare, en plein moyen âge, une figure masculine du féminisme.

En Bretagne, Héloise donna naissance à Astrolabe ou "astralabe" en latin, voulant dire: "celui qui atteint les astres", un prénom étrange, sans aucunes références chrétiennes. Pourquoi ce choix? Héloïse était lettrée et connaissait le grec. Dans une étude de 1999, la généalogiste Brenda Cook a avancé l’hypothèse qu’il pourrait s’agir d’un nom de code, d’un prénom crypté, faisant valoir qu’Astralabe pourrait être un anagramme indiquant la paternité réelle de l’enfant. PETRUS ABAELARDUS II pourrait donner ASTRABALIUS PUER DEI (mais il faudrait prononcer alors, comme en latin, "Astralabe").

#ONPC (2015) Jean Teulé revisite avec gourmandise les amours tumultueuses d’Héloïse et Abélard, dans une version d’une modernité ébouriffante.

Le novateur de l'École de Notre-Dame

Abélard était un brillant dialecticien aux idées novatrices: il relit Aristote, écrit des livres de logique pour des publics de non spécialistes, fonde le premier collège qui préfigure l’Université, échappant à l’autorité épiscopale. Il inaugure le droit moderne en fondant la notion de culpabilité, non sur les conséquences des actes mais sur leur intention. Il défend aussi l’amour libre, l’éducation des femmes et fonde en champagne, en 1131, la première abbaye qui suivra une règle spécifiquement féminine: le paraclet, qui devient un refuge de femmes savantes et pour lesquelles il écrit un important corpus de musique liturgique.

Il défend aussi l’amour libre, l’éducation des femmes et fonde en champagne, en 1131, la première abbaye qui suivra une règle spécifiquement féminine: le paraclet.

Philosophiquement, il est conceptualiste presqu’au sens donné aujourd’hui à ce terme: le conceptualisme est une théorie selon laquelle le concept est une réalité mentale distincte des mots qui dénotent la réalité. Autrement dit, les idées générales (comme "Homme", "Cheval" ou "Cercle") n’existent pas de façon absolue, indépendante, antérieurement aux choses, comme des essences: les idées générales, pour n’être pas seulement des sons ou de simples noms, ont la réalité d’une construction de l’esprit. Comme quoi comme dans la vie, au fond, de la philosophie à la filiation, tout est bien question de concept et de conception.

>Retrouvez Pascale Seys dans "Les tics de l'actu", tous les jeudis, à 8h45, dans la Matinale de Musiq3, le samedi, à 11h, dans "La couleur des idées" (en partenariat avec L'Echo) et sur la page Facebook de la chaîne classique de la RTBF.


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés