Publicité

"American Rust" raconte l’Amérique rurale

Jeff Daniels dans "American Rust".

Avec sa minisérie policière lugubre, Dan Futterman (qui adapte ici le roman de Philipp Mayer), dépeint avec force le désarroi d’une Amérique profonde.

Tout comme la saisissante "Dopesick" sur Disney+, "American Rust" campe son intrigue au cœur de la région industrielle déclinante de la Rust Bell, dans un patelin du genre où le présent est rude et l’économie paralysée, du genre où l’avenir est difficile à concevoir, du genre dont on envisage de s’échapper. Del Harris (Jeff Daniels) y occupe la fonction de chef de la police locale, droit et grave, qui "essaye juste d’être un bon flic". Une résolution plus ou moins tenable jusqu’à ce que Billy (Alex Neustaedter, remarquable), le fils de Grace (Maura Tierney) avec qui le policier entretient une relation, soit accusé de meurtre.

"American Rust" se range fièrement dans le camp des séries qui prétendent montrer, documenter, mais qui en réalité dénoncent et accusent.

Diffusée sur Betv à partir de samedi, "American Rust" ne peut résolument pas se targuer de faire de la "feel good TV": elle se range fièrement dans le camp des séries qui prétendent montrer, documenter, mais qui en réalité dénoncent et accusent. Le portrait de cette petite ville industrielle rongée par la drogue, le chômage et l’ennui offre une série sans héros et pétrie d’une lutte quotidienne.

En revanche, "American Rust" se perd regrettablement dans de nombreux arcs narratifs entremêlés, dont certains sont prenants certes, mais dont le croisement brouille le récit, l’alourdit et, ce faisant, le dessert. Un propos puissant, mais entravé par son propre poids.

Bande-annonce "American Rust"

Drame

"American Rust" (Showtime)

Par Dan Futterman

Avec Jeff Daniels, Alex Neustaedter, Maura Tierney

Réalisé en 2021

Disponible en Belgique sur Betv à partir du 27 novembre.

Note de L'Echo:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés