Ces séries attendues de pied ferme

Parmi les incontournables: "I May Destroy You", portée par l'actrice Michaela Coel, est sans aucun doute l’une des meilleures séries de l’année. ©doc

Des meilleurs finals de 2020 aux plaisirs passionnément coupables, en passant par les séries qui s’apprécient mieux les pieds dans l’eau, l’Echo vous guide chaque mercredi et tout l’été entre les séries qui ont marqué cette première moitié d’année. Cette semaine: les séries étrangères qu'on attend avec impatience.

Si nos fictions belges commencent à bien se défendre dans la jungle du bingewatching, les séries étrangères ont encore plein de choses à dire et se font parfois bien attendre avant d’être disponibles chez nous.

Sortie au début du mois de mai, la petite merveille newyorkaise qu’est "Betty" fait partie de ces séries convoitées. Vraie leçon de cool, la série gravite autour d’un groupe de jeunes skateuses et livre l’un de ces récits qui n’a l’air de rien, mais attire sans aucun effort. Créée par Crystal Moselle, "Betty" marque surtout par ses plans calibrés un à un pour envelopper le public de la sensation si spécifique de l’adolescence. C’est frais, vibrant et intense. En s’engageant avec beaucoup d’authenticité dans le sujet de l’amitié, "Betty" témoigne aussi en pointillés de la dose d’insolence et de solidarité nécessaire à toute femme qui entend travailler à sa propre liberté.

"Betty" (HBO, 2020)

Début juin, c’est l’incontournable britannique "I May Destroy You" qui s’est lancée, portée sur tous les fronts par Michaela Coel, qui nous avait déjà gratifiés de son improbable "Chewing Gum" en 2015 (sur Netflix). Avec le même rythme à contretemps que cette dernière, mais sur un ton plus concentré, "I May Destroy You" est sans aucun doute l’une des meilleures séries de l’année. Autour des questions de consentement, de traumatismes et de sexualité 2.0, c’est la vie d’une génération exposée qui se raconte, s’explique et répond aux boomers clamant que les réseaux sociaux auraient tué la somptuosité des connexions réelles.

"I May Destroy you" (HBO, 2020)

L’excellente nouvelle? Be tv diffusera "Betty" à partir du 23 juillet et "I May Destroy You" prochainement.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés