"For All Mankind" | Et si la Lune avait été russe?

Dans "For All Mankind", ce sont les Russes qui gagnent la conquête spatiale.

La discrète mais ambitieuse série d’Apple TV+ "For All Mankind" poursuit la réécriture de l’un des plus grands événements historiques: l’exploration lunaire.

Rivés sur leurs écrans de télévision à travers le pays, les Américains découvrent, abasourdis, le déroulement d’un bouleversement historique à l’échelle mondiale: le premier pas sur la Lune. Nous sommes en 1969 et la NASA a manqué de peu sa promesse. Le premier homme sur la Lune est le cosmonaute Alexeï Leonov, et il dédie cette victoire aux idéaux marxistes-léninistes.

"For All Mankind" nous emmène donc dans un passé alternatif, dans lequel la course spatiale prend un tournant différent et donne à la Guerre froide des couleurs inédites. En plus de poser de façon subtile les questions classiques de ce type de récit (l’intérêt humain et symbolique de l’exploration spatiale, la pression patriotique, la Lune comme extension des terrains stratégiques), "For All Mankind", comme toutes les bonnes séries, s’adosse à la fiction pour nous parler de nous: en éclairant les réactions à cette victoire soviétique imaginaire, la série questionne aussi l’immense impact, culturel et politique, des USA.

Bande-annonce de la saison 2 de "For All Mankind"

"For All Mankind" semble avoir tiré les enseignements de sa première saison, solide mais inégale, pour proposer un deuxième volet misant sur ses atouts. Point bonus: la série est diffusée à partir de ce vendredi sur Apple TV+, au rythme old school et paisible d’un épisode par semaine.

"For All Mankind" (Apple TV+)

Créée par Ronald D. Moore, Matt Wolpert et Ben Nedivi (2020 | USA)

Disponible en Belgique sur Apple TV+ à partir du 19 février.

Note de L'Echo: 4/5

Retrouvez toutes nos chroniques dans notre dossier L'Echo des séries.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés