L’amour lesbien de "Gentleman Jack"

Suranne Jones dans la peau d'Anne Lister.

Sur un rythme enlevé mais sans perdre en profondeur, la coproduction BBC-HBO porte à l’écran l'enthousiasmant personnage qu'est Anne Lister.

La semaine est haute en couleur et forte de belles sorties. Alors que la deuxième saison de "Mythic Quest" s’annonce pour vendredi sur Apple TV+, Netflix lancera le même jour une nouvelle ligue de superhéros avec "Jupiter’s Legacy", tandis que l’excellente "Shrill" dévoile aujourd’hui sa troisième saison sur Hulu (qu’on attend toujours en Belgique…).

"Gentleman Jack" apporte aussi une perspective fraîche mais rare: un récit de celles et ceux qui n’entrent pas dans les cases.

Mais pourquoi diable s’attarder sur une série de 2019, dans ce cas? Parce que "Gentleman Jack" offre 8 épisodes (et davantage en production depuis la fin 2020) de rebondissements directement inspirés des carnets de la propriétaire terrienne anglaise Anne Lister, aussi détentrice du titre peu banal de "première lesbienne moderne". Interprétée dans la série par Suranne Jones, débordante de charisme, la truculente Anne Lister gère le domaine minier familial tout comme elle gère ses relations amoureuses: méticuleusement, en faisant fi des normes avec une désinvolture qui force le respect, et sans être jamais à l’abri d’une envolée passionnelle.

Bande-annonce "Gentleman Jack"

Entre "Dallas" et "Fleabag", en redingote et manches bouffantes, "Gentleman Jack" apporte aussi une perspective fraîche mais rare: un récit de celles et ceux qui n’entrent pas dans les cases et, refusant de s’y conformer, exigent avec classe et fierté que le monde se conforme plutôt à leur existence.

Drame historique

"Gentleman Jack" (BBC/HBO)

Créée par Sally Wainwright (USA/GB | 2019)

Disponible en Belgique sur Betv.

Note de L'Echo: 4/5

Retrouvez toutes nos chroniques dans notre dossier L'Echo des séries.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés