Les meilleures séries belges

©doc

Des meilleurs finals de 2020 aux plaisirs passionnément coupables, en passant par les séries qui s’apprécient mieux les pieds dans l’eau, l’Echo vous guide chaque mercredi et tout l’été entre les séries qui ont marqué cette première moitié d’année. Cette semaine : les meilleures séries faites maison.

Face au jeu d’acteurs quelque peu dissuasif de la série belge "Into the Night", sortie en fanfare sur Netflix en plein confinement, il est facile de céder au désespoir quant à la qualité de nos fictions made in chez nous cette année. C’est pourtant oublier deux succès amplement mérités de 2020.

Comme l’ont notamment fait "The Big C" ou "One Mississippi" avant elle, "Sense of Tumour" (disponible sur Auvio) a choisi de concentrer son récit autour de la détection d’un cancer chez son personnage principal, Tristan, dont la vie brillante et la carrière prometteuse de futur médecin basculent inévitablement à l’annonce du diagnostic. À défaut d’être originale, la série mise efficacement sur son atout principal: un humour flamand, drôle et grinçant, qui permet à ce sujet osé de se déployer délicatement mais assurément, et sans mièvrerie.

Bande annonce "Sense of Tumour"

Dans un autre style, c’est aussi la patte flamande qui séduit dans l’excitante belgo-néerlandaise "Undercover", sortie en 2019 sur Netflix, mais qui a trouvé son public en plein confinement. Comme son nom l’indique, la série suit une enquête menée par un duo de flics infiltrés au cœur d’un réseau de trafic de drogues limbourgeois. Assez dark pour être prise au sérieux, "Undercover" ne se prive cependant pas d’un vernis burlesque finement maîtrisé, puisé dans la richesse de la vie de camping qui constitue son décor principal.

Bande annonce "Undercover"

Si aucune info n’a filtré quant à un éventuel retour de "Sense of Tumour", une deuxième saison est prévue dès septembre pour "Undercover" sur Één, et devrait donc suivre sur Netflix dans la foulée.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés