Les pires séries 2020

John Malkovich dans "Space Force" ne convainc pas. ©Netflix

Des plaisirs passionnément coupables aux séries qui s’apprécient mieux les pieds dans l’eau, l’Echo vous guide chaque mercredi et tout l’été entre les séries qui ont marqué cette première moitié d’année. Cette semaine: les déceptions de l’année.

Alors qu’a été dévoilée la liste des nominées aux Emmy Awards, soit (une version de) la crème de la crème de la saison en matière de séries, L’Echo se penche cette semaine sur les naufrages qui ont manqué leur cible.

Au beau milieu du confinement sortait notamment "Into The Night", dont la recette à base de huis clos et d’intrigue internationale semblait tomber à pic pour un bingewatching en règle. Réalisée par les Belges Inti Calfat et Dirk Verheye pour Netflix, ce premier cocorico national s’est finalement vautré en proposant un récit improbable dans lequel le public semble à peine convié, le tout tartiné d’un jeu d’acteur à la truelle. Pas revancharde, Netflix offre à la série une nouvelle tentative de décollage avec une deuxième saison.

Également en huis clos étouffant, "Snowpiercer" devait réaliser l’une des ambitions de Netflix: mener ses spectateurs dans une épopée fantastique phénoménale, être son "Game of Thrones", son "Westworld". Mais à essayer trop fort de faire partie des cool kids du petit écran, "Snowpiercer" livre un récit poussif et rapidement insipide.

La comédie aussi connait la débâcle et cette première moitié d’année n’a pas fait figure d’exception, sous les traits de "Space Force", la sitcom spatiale de Steve Carell. Pour survivre au visionnage, l’idéal consiste à approcher la série comme une métasatire, listant les travers des sitcoms si goguenardes qu’elles en oublient d’avoir un propos.

Ainsi, Netflix a raflé une majorité de nominations aux Emmy Awards tout en nous proposant ces quelques désastres en grande pompe, preuve s’il en est de ce que nous appellerons sobrement l’ambivalence qualitative de la plateforme.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés