Publicité

Les séries les plus bouleversantes de cette année

Kate Winslet dans "Mare of Easttown" ©rv

Tout l’été, L’Écho fait le bilan hautement subjectif du meilleur (surtout) et du pire (un peu) des sorties séries de la saison écoulée.

Si l’an dernier était caractérisé par une industrie des séries à l’arrêt, la saison qui s’achève a connu un redémarrage engourdi mais bien réel, marqué par quelques claques esthétiques et narratives.

Dans cet état de grâce, c’est sans doute la sincère "Mare of Easttown" (HBO, chez nous sur Betv) qui aura fait tourner le plus de têtes notamment car, sous ses airs de drame pluvieux à la "Broadchurch", la série révèle graduellement ses propres couleurs, d’une authenticité désarmante. Menée par Kate Winslet, qui équilibre vulnérabilité et détermination à la perfection, "Mare of Easttown" enchaîne des épisodes travaillés jusqu’à la moelle, qui débordent d’un réalisme bouleversant.

Une caractéristique qu’elle partage avec "Small Axe", bijou de la BBC (chez nous également sur Betv) qui parcourt, en 5 épisodes indépendants, autant de moments cruciaux de la communauté antillaise de Londres entre les années 1960 et 1980. Forte d’un casting magnifique, "Small Axe" varie les rythmes et les ambiances pour y traduire la richesse de ce qu’elle conte avec autant de précision que d’émotion.

Une recette appliquée aussi par "Euphoria" (toujours sur Betv), qui a surpris son public en dévoilant deux longs épisodes spéciaux, bien loin de faire office de simple salle d’attente avant la saison 2. Conservant sa remarquable puissance esthétique toute en contrastes, le double-épisode travaille aussi l’art du dialogue avec une finesse inouïe: un cocktail déchirant.

Retrouvez toutes nos chroniques dans notre dossier L'Echo des séries.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés