Malgré elle, "Utopia" use la pandémie jusqu’à la corde

©Amazon

Avec sa menace d’épidémie mondiale sur fond de théorie du complot, "Utopia" souffre presque d’un excès de pertinence.

À Chicago, cinq geeks qui échangent en ligne se rencontrent pour la première fois, à l’occasion de la nouvelle qu’ils n’osaient plus attendre: "Utopia", le deuxième tome du mystérieux roman graphique "Dystopia", aurait été retrouvé et mis aux enchères. S’il s’agit là d’une information cruciale, c’est parce que l’ouvrage permet, à qui fait preuve de suffisamment d’intelligence et de patience, de décrypter l’apparition des pires maladies qu’a connues l’humanité ces dernières décennies. Une violente course démarre alors, entre bienfaisance, vengeance et intérêts financiers, car mettre la main sur le nouveau volume offrirait les clés pour comprendre et combattre la nouvelle pandémie qui prend forme.

Utopia (Amazon Prime)

♥ ♥ ♥

Créée par Gillian Flynn (USA|2020)

Retrouvez toutes nos chroniques dans notre dossier L'Echo des séries

Si "Utopia" semble profiter allègrement du climat actuel, en centrant sa série sur l’apparition d’une forme de grippe particulièrement féroce, la dernière proposition d’Amazon Prime est pourtant une adaptation de la série anglaise du même nom, sortie en 2013. Au-delà de l’habitude américaine, pétrie d’une malheureuse condescendance, de reproduire des séries britanniques pourtant captivantes en l’état, "Utopia" n’est que moyennement convaincante. Ponctuée par une violence qui semble gratuite et habitée de personnages principaux peu élaborés, la série a le mérite de conserver le récit original, palpitant, et qui ne manquera pas de nourrir les pires théories du complot.

Bande-annonce "Utopia"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés