OVNI(s) | Ils viennent en amis

Melvil Poupaud et Géraldin Pailhas dans "OVNI(s)"

Avec "OVNI(s)", Betv nous invite à un double bain de jouvence: les années 70 et la chasse aux extraterrestres. Miam!

Voici le nouveau fleuron de Canal+ (Betv chez nous). Une série nationale de prestige mais il ne s'agit pas ici de polar marseillais, ni de comédie avec des influenceurs en vogue: on quitte les rassurants sentiers battus pour s’aventurer dans le monde de l’hommage et de l’absurde.

1978. Didier est un expert spatial reconnu. Mais le jour où sa fusée fait une embardée (à 250 millions), il se retrouve sur une voie de garage, à diriger un service dévolu à l’étude des extraterrestres (et comment ils entrent en contact avec nous sous la forme d’ovnis). Alors que Didier pensait devoir rassurer des populations trop crédules, il prend conscience des nombreux mystères de l’univers. À commencer par le mystère avec un grand M: le fonctionnement du service dont il a pris la tête bien malgré lui…

Bande-annonce "OVNI(s)"

Ici, on en a pour son argent. Pour servir un humour absurde, qui s’insinue en vous à l’insu de votre plein gré, on a mis les petits plats dans les grands, avec des décors grandioses (majoritairement belges, puisque le tournage a eu lieu chez nous). Les années 70 resplendissent grâce aux voitures, aux bureaux, mais aussi à la musique, au rythme narratif et même aux psychologies. Et on s’attache aux personnages secondaires (la famille de Didier, ses collègues…) autant qu’aux témoins des manifestations non identifiées – qui nous font entrer en contact avec une autre forme d’intelligence, tellement savoureuse, disparue depuis: la France profonde.

OVNI(s) (Canal+)

Créée par Clémence Dargent et Martin Douaire (France | 2021).

Disponible en Belgique sur Betv.

Note de L'Echo: 4/5

Retrouvez toutes nos chroniques dans notre dossier L'Echo des séries.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés