Publicité

"Roadkill" satisfait sans éblouir

Hugh Laurie dans "Roadkill". ©BBC

Choisissons de voir ceci comme un tour de chauffe avant le lancement d’une saison exaltante, mais disons-le: ce 1er septembre nous laisse sur notre faim.

Qu’on ne s’y trompe pas, le calendrier à venir est non seulement foisonnant, mais aussi excitant. Le mois de septembre à lui seul nous promet une adaptation du chef-d’œuvre de science-fiction d’Asimov ("Fondations"), une relecture du fameux "Scenes from a Marriage" d’Ingmar Bergman, ou encore la mini-série britannique "Anne Boleyn" qui, après avoir beaucoup fait parler d’elle outre-Manche, nous arrive sur Betv.

Mais le redémarrage nous demande d’abord, cette semaine, de nous ravir de nouvelles saisons, à défaut de nouvelles séries. Ainsi, l’année démarre avec le cinquième volet attendu (heureusement pas à l’unanimité) de "La Casa de Papel" sur Netflix, le sixième du plaisir coupable qu’est "Lucifer" au même endroit, et la seconde partie de la dernière saison en date de la réjouissante "Billions" (chez nous sur Betv).

Notons tout de même la diffusion ce samedi sur Betv de l’israélienne "Line in the Sand" et, sur la même chaine, l’arrivée du thriller britannique de 2020 "Roadkill". Sans briller par l’ingéniosité de son scénario, cette minisérie politique en 4 épisodes se démarque par son solide casting: Hugh Laurie, dont l’équilibre entre le grave et le léger sied à merveille au personnage, et Helen McCrory, qui signait là toute en force son dernier rôle.  

Bande-annonce "Roadkill"

Thriller

"Roadkill" (BBC One)

Créée par David Hare (GB | 2020)

Disponible en Belgique sur Betv.

Note de L'Echo: 3/5

Retrouvez toutes nos chroniques dans notre dossier L'Echo des séries.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés