Publicité

"The Bite", série Z qui n’assume pas jusqu’au bout

"The Bite". ©Spectrum

Des zombies, de l’hémoglobine et du coronavirus composent la recette savoureusement incongrue de "The Bite", la nouvelle série du couple King.

Rachel (Audra McDonald) est médecin et, contrainte par les normes sanitaires que nous connaissons, exerce son métier par écrans interposés. Alors que le protocole à suivre pour les cas covid est bien rôdé, Rachel se rend compte que certains malades commencent à montrer des signes inquiétants d’une nouvelle souche du virus, qui transforme les porteurs en zombies amateurs de chair humaine.

Quand Lily (Taylor Schilling, dont on découvre le vrai talent comique), dominatrice de luxe et voisine de Rachel, est en contact avec le nouveau virus via l’un de ses clients, une collaboration entre les deux femmes s’engage pour endiguer la pandémie.

"The Bite" lance son attaque de zombies en 6 épisodes dans un univers familier, approché avec une énorme dose d’absurde, réjouissante et cathartique.

S’accommodant des mesures en vigueur et jouant des codes qui sont désormais les nôtres, "The Bite" (comprendre: la morsure, hardiment non traduite) lance son attaque de zombies en 6 épisodes dans un univers familier, approché avec une énorme dose d’absurde, réjouissante et cathartique.

La dimension extravagante et loufoque de la série permet de lisser certaines aspérités et incongruités du récit, jusqu’à ce que "The Bite" décide soudainement de se prendre au sérieux. Pour se diriger vers sa conclusion, la série prend en effet un tournant plus dramatique, donc moins léger, qui apporte soudainement un éclairage cru sur une histoire qui ne peut se le permettre, et dont on retiendra plutôt les vertus divertissantes.

Bande-annonce "The Bite"

Drame

“The Bite”

Par Robert et Michelle King

Avec Audra McDonald, Taylor Schilling...

Réalisé en 2021

Disponible sur Betv dès le 24 septembre.

Note de L'Echo:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés