Publicité

6e édition d'Art on Paper à Bozar

"Résilience II" de Dimitri Fagbohoun. ©DIMITRI FAGBOHOUN

La 6e édition d’Art on Paper réunit à Bozar 110 artistes de 32 galeries. Elle est jumelée avec la Brussels Drawing Week, qui associe écoles d’art et institutions de référence.

On aurait tort de croire qu’Art on Paper n’est qu’un salon du dessin (le serait-il qu’il offrirait moins de singularité). C’est bien, comme son nom l’indique, l’art sur papier, ou l’art de papier, qu’il met en lumière. Trois jeunes artistes ébouriffants de cette édition, le Belgo-portugais Joaõ Freitas, le Bénino-ukrainien Dimitri Fagbohoun et Pao Hui Kao, originaire de Taiwan, le démontrent de façon magistrale chacun à leur manière.

Avec La Patinoire Royale, Freitas approfondit sa recherche de plissés envoûtants, avec humour: son "Sans Titre" ("La Gazetta dello Sport", travail au crayon sur papier journal) détourne et recompose la matière du grand quotidien sportif italien.

"Sans Titre" ("La Gazetta dello Sport") par Joaõ Freitas. ©Freitas

Pao Hui Kao a étudié le design industriel et les matériaux à Taipeh. Ses plissés de papier Urushi, ruches de papier monumentales de légèreté, chez Spazio Nobile, évoquent les travaux de plume de la grande Belge Carole Solvay.

Les ruches de papier de Pao Hui Kao. ©Margaux Nieto, courtesy Spazio Nobile

Parmi ces artistes globe-trotters, la Galerie Felix Frachon propose un travail proche du papier proprement dit, avec Dimitri Fagbohoun, de père béninois et de mère ukrainienne. "Résilience II", de paillettes collées et de poudre d’or, évoque le buste de Leopold II et l’exploitation minière du Katanga et de la croisière noire.

"Résilience II", de Dimitri Fagbohoun. ©Dimitri Fagbohoun

“Art on Paper”

Jusqu'au 19 septembre.

Bozar

Note de L'Echo:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés