Deux expos pour nourrir le corps... et l'esprit

Du Serial Eater à l'Amuse-Bouche: le food design est à la mode dans les musées cet été. ©dbcreation.be

Deux grandes adresses d’Europe du Nord, le Centre d’innovation et de design du Grand-Hornu et le Musée Tinguely (Bâle) manient nos aliments pour recréer les plaisirs gustatifs.

L’objet alimentaire occupe littéralement chacun de nous matin, midi et soir. Depuis les années 1990, le design s’est saisi du "food": le food design est né et c’est devenu un instrument d’analyse de notre "food system" et de nos schémas de civilisation face aux objets de bouche. Le commissaire de Serial Eater, Benjamin Stolz, le souligne: le mangeur est une espèce en voie d’évolution. Le biologiste Jean-Marie Pelt nous rappelait déjà dans L’Echo (26 septembre 2015) que l’éloignement du monde de la nature avait débuté dès la Renaissance.

Le Serial Eater est d’abord un serial transformer, puisque dans notre histoire alimentaire, tout est depuis toujours affaire de transformation, non plus un geste naturel, mais un acte culturel. Au début du XXe siècle, les futuristes italiens sont les premiers à expérimenter et à transgresser l'aliment en organisant des repas-happenings. Dans les années 1960, le Suisse né Roumain Daniel Spoerri et d’autres reprennent cette veine avec l’Eat Art, performances plastiques alimentaires. L’aliment est présent partout, dans la vie, mais aussi dans la mort: Marije Vogelzang, pionnière du food design, réfléchit ainsi au caractère réparateur du blanc lors du repas de deuil.

Dans notre histoire alimentaire, tout est depuis toujours affaire de transformation, non plus un geste naturel, mais un acte culturel.

Avec la composition de Francesca Sarti, les aliments pétrifiés, comme fossilisés, s’échappent de l’objet de design et deviennent installation ou sculpture bichrome. Et le remarquable Digital Seasoning de la Hollandaise Laila Snevele nous offre les variations numériques gustatives d’un visage dont la morphologie et la carnation se transforment selon la série connue des goûts : sucré, salé, amer, acide, umami (vocable forgé en 1908 par le chimiste nippon Kikunae Ikeda, que nous traduisons par "savoureux").

©dbcreation.be

Les deux expositions, joueuses, promènent nos sens dans une galerie d'illusion gustatives. ©Daniel Spehr

Art comestible

Amuse-Bouche, au Musée Tinguely de Bâle, s’évade entièrement du design pour offrir, comme l’annonce ce titre, une multitude de jeux de bouche qui sont aussi des jeux pour les yeux. Amuse-Bouche revisite la perception du goût à travers les cinq sens en posant cette question : comment percevons-nous les objets d’arts composés de matières comestibles et déclinant là aussi les variables de la saveur, du sucré à l’umami, qui structurent la thématique de chacune des salles. Les pièces exposées ici sont mises en résonance avec des œuvres du Baroque et de l’avant-garde du XXe siècle.

Les invitations à goûter, toucher, essayer, viennent questionner notre rapport aux aliments: naturel, mais aussi culturel. ©Daniel Spehr

L’envoûtante installation vidéo du Berlinois Costantino Ciervo, une série de cadres-écrans dans lesquels trois femmes et quatre hommes, derrière la vitre, lèchent devant nous, des signes composés de sucre qui sont autant de symboles universels: un cœur, un char d’assaut, un svastika, le S barré du dollar, la colombe de la paix. L’effacement muet, par la langue, de ces signes est un acte gustatif qui, par glissements successifs, de plaisir et de dégoût mêlé, devient un geste érotique mais aussi évidemment politique, qui condense toute la richesse de cet Amuse-Bouche.

L’hypnotique installation vidéo du Berlinois Costantino Ciervo. ©Ciervo Global Gene

Ces deux expositions joueuses, qui promènent nos sens dans une galerie d’illusion gustatives, réussissent à nous montrer (sans chercher à démontrer) que tout ce qui remplit l’estomac nourrit l’esprit. Une manière de décliner la découverte selon laquelle l’intestin est notre deuxième cerveau.

Serial Eater

☻ ☻ ☻ ☻

Jusqu’au 29.11

www.cid-grand-hornu.be

Commissaire: Benjamin Stolz

Amuse-Bouche

☻ ☻ ☻ ☻

Jusqu’au 26.07

www.tinguely.ch

Commisssaire: Annja Müller-Anspach

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés