"I feel really awake" | Œuvres croisées à Saint-Gilles

Avec "Marrakech", Maya Gold entre en dialogue avec "Les Baigneuses", tableau du peintre Isidore Verheyden.

Onze femmes artistes, onze œuvres du Musée d’Ixelles: une proposition inédite dans le cadre du parcours d’artistes.

C’est à l’initiative du service de la culture de Saint-Gilles et du Musée d’Ixelles que onze artistes femmes bruxelloises ont été conviées à choisir une œuvre dans les collections permanentes, inaccessibles au public jusqu’à la réouverture du musée, actuellement en travaux. L’invitation faite était de sélectionner chacune un portrait de femme pour entrer en dialogue avec leur travail, leur pensée, leur sensibilité.

Expo

"I feel really awake"

Du 16 septembre jusqu’au 25 octobre 2020

Plus d'infos sur le parcours d'artistes ici

Une complicité qui se tisse par-delà le temps et souligne (si besoin en était) l’écrasante majorité des artistes masculins du passé: Alfred Stevens, Paul Delvaux, Auguste Rodin, Frans Van Holder, Isidore Verheyden (voir ci-dessous), Jean Gouweloos, Constantin Meunier, Charles Hermans et Edgar Tytgat – et un contemporain, Marcel Berlanger – ont ainsi été élus...

Face à ces monuments de l’histoire de l’art, les artistes invitées répondent chacune par une image, créant de subtiles et parfois surprenantes correspondances entre hier et aujourd’hui. Lucile Bertrand, Sophie Kuijken, Léopoldine Roux, Manon Bara, France Dubois, Tamar Kasparian, Maya Gold (voir ci-dessus), Clémence Grutering, Annabelle Guetatra, Élodie Antoine et Anne De Gelas ont saisi la balle au bond: "Les images se reflètent ou se rejoignent, défient les stéréotypes, offrent une nouvelle lecture, marginale, éloquente ou transgressive, artistique!", s’enthousiasment Juliette Roussel, conseillère culturelle de Saint-Gilles, et Claire Leblanc, directrice du musée. Quant au titre, proposé par Juliette Roussel, il renvoie à une réplique de "Thelma et Louise", le film-culte de Ridley Scott: les mots d’une femme qui porte son regard sur le chemin parcouru…

À titre d'exemple, Maya Gold a choisi cette œuvre-ci de Isidore Verheyden intitulée "Les Baigneuses".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés