L'Echo de Flandre | Le monde extraordinaire d'Axel Vervoordt

©doc

"Cabinet de Curiosités I: Axel Vervoordt" est la première exposition temporaire du Diva, le nouveau musée du diamant d’Anvers. Celle-ci plonge le visiteur dans un univers merveilleux où l’éclectisme est roi.

L'expo

"Cabinet de Curiosités I: Axel Vervoordt"

Note: 4/5

Au DIVA, le nouveau musée du diamant, Suikerrui 17-19. 2000 Anvers. GOOGLE MAP

Axel Vervoordt amorce ici une série d’expositions dans lesquelles des commissaires renommés donneront leur interprétation du cabinet de curiosités. Un exercice auquel ce marchand d’art et architecte d’intérieur de renommée internationale est habitué puisqu’il compose, depuis 2007, un immense cabinet de curiosités pour le "off" de la Biennale de Venise. Répartis sur tout un étage du Diva, trois univers uniques nous emmènent dans un magnifique voyage tout en intimité. D’emblée, dans la première salle, on tombe sous le charme, avec l’impression d’être entré dans une pièce secrète où le temps s’est arrêté.

Cabinet de Curiosités I: Axel Vervoordt

Découvertes, admiration, étonnement: une composition de trois univers où des œuvres d’art ethniques et contemporaines se mêlent à des éléments naturels. Pierres précieuses, masques africains, coquillages, bijoux de Picasso, Calder, Niki de Saint Phalle, reliquaire du XVIIe siècle, excréments de dinosaures fossilisés ou encore un fameux porc tatoué de Wim Delvoye ne sont que quelques exemples parmi d’autres, tout autant surprenants! On resterait des heures à consulter les nombreux ouvrages sur le sujet, mis à disposition sur la grande table centrale. Par un passage scintillant comme un diamant grâce à la magnifique œuvre "Random Triangle Mirror", d’Anish Kapoor, on atteint la deuxième salle. Celle-ci s’inspire des cabinets d’art anversois de la Renaissance. Des œuvres de Cranach et Marina Abramovic y occupent une place de choix, en compagnie d’un monumental squelette de cétacé de 1758.

Art et méditation

"J’aime être surpris et porté par ce que mes sens me communiquent de manière intuitive."
Axel Vervoordt

La dernière salle, totalement différente, se présente comme un labyrinthe japonais. Plongé dans la pénombre, le visiteur est convié à une balade méditative faite de petites alcôves surélevées, des tokonomas. Ici, les œuvres d’art de la collection Axel & May Vervoordt côtoient un grand diamant brut de 835 carats. On y retrouve l’ambiance si particulière que l’on ressent dans les espaces de la galerie d’Axel Vervoordt à Wijnegem. Un lieu où art et méditation ne font qu’un, sans limite entre l’espace et le temps.

Jusqu’au 29/4: "Cabinet de Curiosités I: Axel Vervoordt". Au DIVA, le nouveau musée du diamant, Suikerrui 17-19. 2000 Anvers. GOOGLE MAP

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect