Publicité

L'ULB et le KBR museum explorent la figure transgressive de la sorcière

Albert Joseph Pénot, "Départ pour le sabbat", 1910.

L’exposition "Witches" explore à travers 400 œuvres l’actualité de la figure transgressive de la sorcière. En même temps, au KBR museum, le focus thématique "Sorcières avant la lettre" témoigne de la pluralité des représentations féminines au XVe siècle.

Elle fait peur ou elle fait rire. Mais la réalité est plus profonde et l’on assiste depuis les années 1970 à un retour en force de la figure de la sorcière. Mais pourquoi? Comme aime à le dire Nathalie Levy, commissaire artistique, "la sorcière met tout à l’envers", à savoir l’ordre rationaliste et patriarcal.

Et en effet, écrit Valérie Piette, commissaire scientifique, les sorcières "nous parlent de santé, de corps, de médecine, de découverte de soi, de refus de l’ordre établi, elles nous réconcilient avec la nature, elles nous rappellent qu’il n’est pas toujours facile de vivre pleinement sa sexualité, de revendiquer l’accès au savoir ou de développer une expertise non académique."

Filiation

Pour montrer la filiation entre les sorcières d’hier et d’aujourd’hui, le parcours se divise en quatre parties. La première porte sur le mouvement féministe des années 1970 qui réactualise la figure de la sorcière. En 1968, elles clament: "Nous sommes les petites filles des sorcières que vous n’avez pas pu brûler!" La même année, le collectif américain W.I.T.C.H. s’en prend à Wall Street.

La seconde partie analyse l’histoire de la sorcellerie du XVe et XVIIIe siècle et les mécanismes de la démonisation des sorcières.

Il a fallu attendre le XIXe siècle pour voir évoluer positivement la figure de la sorcière.

La troisième partie se penche sur les multiples manières dont l’imaginaire, jusqu’à nos jours, s’est emparé des sorcières. On les retrouve dans la peinture, la gravure, la photographie, le théâtre, la danse, l’opéra, les contes de fées ou encore la BD de même que dans le folklore. Notons qu’il a fallu attendre le XIXe siècle pour voir évoluer positivement la figure de la sorcière, grâce à l’historien Jules Michelet qui voit en elle une figure d’émancipation.

La quatrième partie montre comment la sorcière se réinvente aujourd’hui à travers les mouvements queer ou écoféministes.

"Witches" nous fait ainsi voyager des procès en sorcellerie et des grimoires à la performance en passant par la peinture, la pop culture ou la danse. Croisant la philosophie, l’histoire, les sciences sociales et les études de genre, l’exposition, riche, savante et impertinente, n’en est pas moins ouverte à un large public et propose un parcours spécifique pour les enfants.

"Witches"

Produit par ULB Culture et la Ville de Bruxelles

Commissaire scientifique: Valérie Piette

Commissaire artistique: Nathalie Levy

Jusqu’au 16 janvier 2022

Espace Vanderborght

Note de L'Echo:

Mosaïques de femmes

En écho, le KBR museum présente une quarantaine de manuscrits de la librairie des Ducs de Bourgogne témoignant de la condition des femmes au XVe siècle. Contrairement à une conviction encore largement répandue, la chasse aux sorcières n’est pas une invention du Moyen Âge. Le parcours montre comment la magie est vécue et tolérée, et comment se mettra en place le processus qui, aux Temps modernes, conduira les sorcières au bucher. Mais ce focus met également en lumière de multiples facettes de la condition des femmes, qu’elles soient femmes politiques, copistes, enlumineuses, sages-femmes, guérisseuses ou lettrées à l’instar de Christine de Pizan, auteure d’une "Cité des Dames". Comme l’explique Julie Bouniton, responsable de l’offre au public pour le KBR, "nous voulons explorer l’image et la réalité des femmes juste avant les buchers et sortir ces femmes de l’invisibilité".

«Les vaisseaux du roi Bavon repoussant les sirènes et les pirates», dans «Chroniques de Hainaut» de Jean Wauquelin. ©KBR

"Sorcières avant la lettre"

Commissaire: Elena Savini

Jusqu’au 24 avril 2022

KBR Museum

Note de L'Echo:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés