La beauté intérieure des minéraux

©Djieff 2015

Gemmologue de formation, spécialiste des pierres précieuses et des bijoux pendant 17 ans chez Christie’s et deux ans chez Sotheby’s, Djieff (c’est un pseudonyme) a scruté des milliers de pierres dans sa vie. Si son métier consistait à traquer les impuretés pour estimer la valeur de la pierre, il n’a jamais été indifférent à la beauté, à la poésie, qui se dégage du minéral.

Depuis quatre ans maintenant, il promène son microscope et ses objectifs à l’intérieur des minéraux pour découvrir la vie interne de la pierre, les différentes matières, les inclusions, et immortaliser "l’âme du minéral".

Saphirs du Cachemire, émeraudes colombiennes, rubis birmans ou kyalites recèlent des émotions que l’artiste s’emploie à capter dans un cliché, entrant plus ou moins profondément, selon la focale de son objectif, dans l’âme du minéral. Ici le rouge domine dans "Pearls of love" et le bleu inonde "Wavy dream" tandis que le tumulte du monde semble se déchaîner dans "Peace and love". "C’est le contact émotionnel quantique qui m’inspire le titre de l’image, commente Djieff. Chacun pourrait donner son propre titre au contact de l’image".

©Djieff 2015

Travaillant exclusivement avec une lumière blanche, il révèle ainsi les couleurs naturelles des pierres précieuses qu’il se refuse absolument à traiter avec quel que logiciel informatique que ce soit. Il prend une centaine de clichés avant d’arriver à celle qu’il retiendra mais ne cherche pas toujours au hasard. "Je sais parfois ce que je peux trouver, explique-t-il, mais je ne le trouve pas nécessairement".

"Je sais parfois ce que je peux trouver mais je ne le trouve pas nécessairement."
Djieff
Gemmologue photographe

Chaque cliché est présenté en format 120x80cm signé dans un procédé Diasec et présenté sous une plaque de plexiglas qui augmente encore l’impression de profondeur de l’image. Chaque image retenue est tirée à cinq exemplaires, pas un de plus. "Je sais que je ne pourrai plus reproduire une image, ajoute-t-il. Je m’empêche de prendre des notes, donc je ne pourrai pas retrouver les conditions identiques à celles dans lesquelles elle a été créée". D.B.

Djieff, "Voyages dans l’âme du minéral" jusqu’au 15 juin à la Taschen Gallery à Bruxelles, www.djieff.com.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés