La collection Belfius reprend les acquisitions d'œuvres d'art

©Dieter Telemans

Les acquisitions gelées depuis 2008 ont déjà repris et devraient se poursuivre à l’avenir. Peut-être le signe que Belfius retrouve une certaine santé.

Le bancassureur Belfius inaugure cet après-midi officiellement et en grande pompe – quasi la moitié du gouvernement fédéral est de la partie - sa toute nouvelle Belfius Art Gallery. Ce nouvel espace situé au 32e étage de la tour Belfius sur la place Rogier à Bruxelles succède aux salles de l’immeuble Pacheco qui abritaient déjà une sélections d’œuvres issues de la collection Belfius.

©Dieter Telemans

On pourra y découvrir, deux samedis par mois à partir du 17 octobre prochain, une soixantaine d’œuvres remarquables issues de la collection constituée de la somme de différentes collections intégrées au gré de plusieurs fusions (Dexia, Crédit Communal, Artesia, Bacob, Paribas Belgique). On y trouve de l'art ancien comme Rubens ou Jordaens, de l'art moderne avec quelques précieuses toiles de Delvaux, Magritte, Ensor, van Rysselberghe, Rik Wouters ou encore Léon Spillaert, et puis de l'art contemporain représenté notamment par Hans Op de Beeck, Lili Dujourie, Jan Fabre, Wim Delvoye ou Luc Tuymans.

©Dieter Telemans

Fait nouveau, la collection va s’enrichir prochainement de trois nouvelles œuvres de jeunes artistes contemporains: Meggy Rustamova, Rinus Van De Velde et Thomas Lerooy. L’information est importante et pourrait être révélatrice d’une amélioration de la situation de la banque. En effet, les responsables de la collection n’ont plus procédé à aucune acquisition depuis 2008. Ils disposeront désormais d’une enveloppe fermée qui permettra de relancer les acquisitions à partir de la vente de pièces qui n’entrent pas dans la logique de la collection. Il s’agit ici essentiellement de mobilier, lustres et tapisseries qui décoraient les maisons Osterrieth à Anvers et Bocholtz à Liège.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés