chronique

Le Musée d'Ixelles descend dans la rue

Vingt-cinq personnages tout droit sortis des tableaux du musée s’offrent une petite escapade dans les rues d’Ixelles, avec la complicité d’un groupe de jeunes et de seniors réunis autour de ce projet participatif.

D’étranges personnages ont fait leur apparition sur les murs de maisons dans le quartier autour du Musée d’Ixelles. Ces personnages sont issus de tableaux appartenant aux collections du musée et s’inscrivent dans une version bruxelloise du projet "Outings" de Julien de Casabianca. L’artiste allie beaux-arts et street art en revisitant les chefs-d’œuvre des musées sous la forme de fresques murales qu’il dissémine dans la ville. Ses créations s’affichent aujourd’hui un peu partout dans le monde; Hanoï, Moscou, Jérusalem, New York, Paris, Ramallah (à voir jusqu’au 10 avril au Musée d’Ixelles ou sur www.outings-project.org).

©Saskia Vanderstichele

En 2011, le Musée d’Ixelles organisait une exposition sur le graffiti. "Nous avons fait entrer le street art dans le musée, explique Stéphanie Masuy, responsable des publics. Aujourd’hui, nous faisons sortir le musée dans la rue. Cela donne de la visibilité et peut-être l’envie de voir les œuvres. Il y a des voisins qui ne visitent pas le musée".

Les personnages comme ce "Portrait de femme" (ci-contre) signé Jean Gouweloos (1868-1943) sont exposés jusqu’à la fin du mois d’avril. Le musée espère trouver un pignon qui pourrait accueillir une fresque monumentale et pérenne. Ce serait un beau souvenir pour les participants qui ont effectué le choix des œuvres et le collage des fresques. Véritable opération de médiation, le projet a en effet rassemblé outre l’artiste (à droite sur l’image) des jeunes des plaines de jeux et des pensionnaires de homes de la commune. Ce parcours de fresques éphémères sera inauguré, le samedi 5 mars, à l’occasion de la Museum Night Fever.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés