Le musée, rendu à ses visiteurs

©rv

Transformer des quidams en commissaires d’exposition, l’idée n’est pas neuve. Grâce au numérique, des institutions branchées proposent parfois à leurs visiteurs d’agencer eux-mêmes, virtuellement, les collections ou de recomposer l’exposition qu’ils viennent de voir, puis de leur envoyer le résultat par mail ou sur Facebook. Séduisant, ce procédé ne sert bien souvent qu’à aider le musée à optimiser la hiérarchie de ses œuvres populaires et à faire du marketing direct. Mais, sur le fond, rien ne change: le conservateur ou le commissaire patenté restent ici seuls maîtres après dieu.

L’expertise du musée ne saurait en être mieux valorisée et, à travers cette collaboration, revitalisée.

C’est ici que tranche l’initiative inédite du Musée d’Ixellesavec le concours de l’ASBL Patrimoine à Roulettes (relier notre reportage du 5/6/18) de prêter des chefs-d’œuvre à ses riverains en leur donnant carte blanche pour les mettre en valeur dans leur salon. Ce dimanche, lors du parcours ouvert au public, on est resté bouche bée face à la démarche de Thomas, scénariste et créateur de séries télé qui a immergé une miniature au bic de Jan Fabre dans la pénombre bleutée d’un thriller et le beat sourd d’une musique de sa composition.

Thomas met en scène "son" Jan Fabre comme un thriller ©© Clémentine Roche

Face à Marianne qui accueille une femme impressionniste se coiffant d’un chapeau, dans son intérieur qui n’a pas bougé depuis 1880 et en affublant ses visiteurs de chapeaux d’époque. Face à Alessandra et Simone qui, dès le bas de leur cage d’escalier, donnent à leurs hôtes le sens giratoire d’un mystérieux Mellery. Aucun smartphone à l’horizon, de la convivialité et de l'enthousiasme, et des pièces qui soudain reprennent toute leur intensité et leur singularité, teintées de la personnalité de leur propriétaire d'un week-end.

Le musée en perd-il son expertise? À voir l’intendance mobilisée pour rendre le projet possible, elle ne saurait au contraire être mieux valorisée et, dans cette collaboration, revitalisée à l’endroit de la transmission, de l’appropriation et du partage. Prochain "Musée comme chez soi": les 8 et 9 décembre…

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content