Les sens déconnectés, le sens reconnecté à l'iMAL

"Sub", l'installation immersive de Kurt Hentschläger.

À l'iMAL, centre dédié aux arts numériques, à Molenbeek, l'artiste autrichien Kurt Hentschläger donne une autre dimension à la notion d'immersion. Bluffant!

L’immersion est le nouveau mantra artistique qui promet au visiteur d’une réalité augmentée de retrouver cette intensité que ses sens, émoussés par le bombardement incessant de sollicitations, n’arrivent plus à lui fournir. Promesse d’ailleurs rarement rencontrée tant il ne s’agit généralement que d’une nouvelle surenchère.

C’est pourquoi, «Sub», l’expérience à laquelle nous convie l’artiste autrichien vivant aux États-Unis, Kurt Hentschläger, est intéressante. Passé l’entrée de l’iMAL, un fablab et un centre dédié aux arts numériques à front de canal (Molenbeek), il faut abandonner son smartphone à l’hôtesse d’accueil et en même temps les conditionnements mentaux qui nous pousseraient à ouvrir une application ou à activer la torche pour nous guider dans ce hangar plongé dans le noir absolu. Livrés à nous-mêmes, nous progressons à tâtons dans les coursives en prenant garde de ne pas nous prendre un coin de mur ou un poteau, jusqu’à parvenir au cœur de l’installation de l’artiste.

Rémanance rétinienne

Au centre de l’espace, toujours plongé dans le noir, des formes lumineuses surgissent telles des flashes et laissent sur la rétine une rémanence qui ne s’estompe qu’à la prochaine apparition, tandis que l’ouïe est assaillie d’infrabasses et de paysages sonores qui font vibrer la cochlée autant que la cornée.

Cette expérience sensorielle aussi déroutante que fascinante nous sort littéralement de nous-mêmes et nous reconnecte paradoxalement à nos vastes espaces intérieurs et à nos vibrations intimes. Sidérant!

Autre installation de Kurt Hentschläger: "Measure"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés