Mieux comprendre les enjeux de l'économie avec Largo Winch

©Van Hamme – Francq – Giacometti © Dupuis

Le milliardaire aventurier est le fil conducteur d'une exposition intéressante sur l'évolution de l'économie ces trente dernières années, à La Cité de l'Économie à Paris.

Doit-on encore le présenter ce Largo Winch, milliardaire malgré lui, héritier adoptif d'une des grosses fortunes mondiales à la fin des années 80, dirigeant atypique d'un conglomérat d'entreprises? Le personnage, créé par Jean Van Hamme et dessiné depuis plus de trente ans par Philippe Francq, est l'un des best-sellers de la bande dessinée, avec d'autres personnages imaginés par le même Jean Van Hamme d'ailleurs.

On l'a dit à de multiples reprises, chacun des onze diptyques qui composent cette série à succès aborde de manière plus ou moins approfondie un aspect économique en fil rouge ou en intrigue principale. Quel meilleur ambassadeur donc pour présenter quelques rouages et tendances de l'économie de ces trente dernières années? C'est l'objectif de l'exposition "Largo Winch, l'aventurier de l'économie" qui est proposée par la Citéco (Cité de l'Économie) à Paris jusqu'à la fin de l'année.

Banque de France

Initialement prévue d'octobre 2020 à février dernier, relancée et prolongée jusqu'au 31 décembre à la faveur du déconfinement, l'exposition a pour cadre un immeuble néogothique qui tranche avec les hautes façades haussmanniennes du quartier. Ancien hôtel particulier construit dans les années 1880, le bâtiment cache sous des briques et des colonnes de pierres apparentes une structure métallique "à la Eiffel". Racheté par la Banque de France pour établir une succursale dans ce quartier qui comptait quelques grosses fortunes au début siècle dernier, l'édifice abrite aujourd'hui la Citéco, un musée consacré à l'économie et la finance.

"C'est là que l'on constate que le Groupe W est encore très empreint de l'ancienne économie."
Eric Giacometti
Scénariste de la série Largo Winch

Cette exposition sur l'économie vue à travers la série ne commence cependant pas dans cet environnement. Elle débute par une remise en contexte des auteurs: Jean Van Hamme, d'abord, via des extraits d'interview, un rappel de sa riche carrière de scénariste, illustrée par quelques planches de "Thorgal", "XIII" ou "Epoxy", sa première BD.

Et l'on apprend (encore) des choses sur Largo Winch et son créateur. Alors que "la légende" veut que le personnage soit né dans des romans écrits par Van Hamme, le synopsis de ce dernier avait d'abord été présenté par Greg, rédacteur en chef de "Tintin" à un dessinateur américain qui en avait fait trois planches. Mais sans convaincre. Une réelle trouvaille exposée pour la première fois.

Largo Winch, aventurier de l'économie

L'homme et le Groupe

Didier Pasamonik, le commissaire de l'exposition, s'est ensuite attaché à présenter le personnage lui-même, un jeune milliardaire à la tête d'un groupe tentaculaire, avec au centre de la pièce, la grande table ronde du "board" du groupe où l'on n'attend plus que les 11 directeurs (deux postes sont à pourvoir) et Largo. "C'est là que l'on constate que le Groupe W est encore très empreint de l'ancienne économie avec des branches importantes dans les mines, l'aéronautique, la marine, l'hôtellerie.... Aujourd'hui, il apparait comme très, ou trop, diversifié et doit avoir souffert durant la crise sanitaire", fait remarquer Eric Giacometti, le scénariste qui a pris la relève de Van Hamme.

743
milliards de dollars
Deux professeurs de HEC se sont penchés sur la valorisation du Groupe W.

À noter que deux professeurs d'économie et de finances de HEC se sont penchés sur la valorisation du Groupe W, dont les chiffres clés apparaissent en page de garde de chaque album. "Visiblement ces chiffres datent et ne reflètent pas du tout la réalité", pointe Pasamonik. Avec des actifs de 743 milliards de dollars, il se classe parmi les 10 premiers groupes mondiaux. Par contre, le Groupe W affiche une rentabilité assez faible due à son implantation dans des secteurs traditionnels, mais aussi du fait de la gestion "à la Largo Winch", qui se veut éthique, sociétale et responsable. On regrettera cependant que cette analyse financière du Groupe W n'apparaisse nulle part dans l'expo alors qu'elle figure sur le site de la Citéco.

Le visiteur fait ensuite un détour par quelques-unes des villes principales traversées par Largo Winch durant ses aventures. L'occasion d'admirer la redoutable précision du dessin de Philippe Francq dans des agrandissements de plus de 2 m de haut. "Hong Kong, New York, Londres, Istanbul, Paris, Chicago.... Ce sont pour la plupart des ports, mais aussi des poumons économiques internationaux, des lieux de pouvoir, économique et politique", détaille Pasamonik. "Et le fait que Largo a déplacé le siège du groupe de New York, capitale de la finance vers Chicago, celle des matières premières, montre aussi la logique de sa stratégie", précise Giacometti.

©Van Hamme - Francq - Giacometti - Dupuis

Didactique et accessible

Tout au long de l'exposition, des fiches techniques et éducatives, rédigées avec intelligence par les spécialistes de la Banque de France, viennent enrichir les cimaises sur différentes notions évoquées par ailleurs, comme les grands circuits de circulation des marchandises, la financiarisation de l'économie, le blanchiment, le crime organisé... Autant de thématiques abordées au long des 22 albums de la série.

"Largo est un milliardaire à l'heure où l'on apprécie plutôt les rebelles, c'est un gentil alors que les méchants suscitent davantage d'intérêt..."
Eric Giacometti
Scénariste de la série Largo Winch

Et le parcours se conclut sur le capitalisme éthique, sous forme de question. Est-il possible ou est-ce le doux rêve d'un héros idéaliste de papier? "Largo est un milliardaire à l'heure où l'on apprécie plutôt les rebelles, c'est un gentil alors que les méchants suscitent davantage d'intérêt... Mais il a cela en lui, il est droit dans ses bottes et lorsqu'il parle d'étique, il l'applique", estime encore Giacometti.

À découvrir à Paris, avant que l'exposition ne prenne la route et passe peut-être par Bruxelles. Des contacts étaient en cours avec la BNB avant les confinements...

Exposition

"Largo Winch, l'aventurier de l'économie"

La Cité de l'Économie, Paris, France.

Prolongée jusqu'au 31 décembre 2021.

Note de L'Echo: 3/5

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés