Pleins feux sur les musées

Assaf Shoshan au Musée Juif de Bruxelles ©Isabelle Arthuis

Partout en Belgique, les institutions muséales rouvrent leurs portes: nos coups de cœur parmi les expositions temporaires à nouveau visibles.

La plupart des musées belges ont rouvert cette semaine. Parmi les expositions temporaires aux cimaises, certaines joueront les prolongations, comme Roy Lichtenstein au BAM (Mons) ou "Warhol – The American Dream Factory" à La Boverie (Liège), qui rassemble des œuvres emblématiques du maître du Pop Art en provenance des plus grands musées et de collections privées importantes, sans oublier certaines archives exposées pour la première fois. Un ambitieux "portrait vivant" de cette époque foisonnante, quand le cœur de la Factory battait en plein Manhattan et que musiciens, poètes, acteurs et autres personnalités hautes en couleurs s’y croisaient de jour comme de nuit.

Au MAS (Anvers), "100 x Congo" retrace l’histoire coloniale de la ville à partir de la collection congolaise acquise il y a cent ans. À travers autant d’œuvres emblématiques, l’exposition s’interroge sur la charge symbolique de celles-ci et convie des résidents, des chercheurs, des artistes et des cinéastes, belges et congolais, à participer à la réflexion. Comment ces œuvres sont-elles arrivées en Belgique? Quelles histoires s’y cachent? Quelle était leur signification pour les peuples congolais? Et où se trouve l’avenir de la collection?

Autre coup de cœur du côté flamand du pays: "Eye-to-eye", l’exposition solo de Cindy Wright au Musée Hof van Busleyden (Malines) présente une série de crânes dessinés au fusain, acte d’amour aux yeux de la plasticienne pour qui "Peindre la mort est un geste de tact".

Au Musée Juif de Belgique, la rétrospective consacrée au photographe et vidéaste israélien Assaf Shoshan a repris. Coup de cœur de l’équipe du musée et de sa nouvelle directrice, Barbara Cuglietta, l’œuvre de Shoshan met en perspective la réalité de l’exil contemporain, à travers lequel l’artiste évoque l’histoire du peuple juif, marqué par l’exode, l’abandon et l’acceptation. À la fois historique et autobiographique, ce travail questionne avec intelligence la quête d’identité et le sentiment d’appartenance en jouant sur la perspective et la multiplicité des points de vue.

Expo

"Warhol – The American Dream Factory"

La Boverie, Liège, jusqu’au 28.2.2021 (en attente d'une nouvelle date)

"100 x Congo. Un siècle d’art congolais à Anvers"

MAS, Anvers, jusqu’au 23.3.2021

"Eye-to-eye", Cindy Wright

Museum Hof van Busleyden, Malines, jusqu’au 17.1.2021

"Home", Assaf Shoshan

Musée Juif de Belgique, Bruxelles, jusqu’au 21.2.2021

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés