Plongée chromatique à "Colors, etc." à Lille

Georg Lendorff, "First Light", 2021. ©maxime dufour

La variante lilloise de l’exposition "Colors, etc." est encore plus "coloreusement" contagieuse que sa version initiale au Musée du Design de Gand. Après un hiver marqué par le covid, parcourir l’exposition, c’est prendre une véritable cure de vitamines!

Comme à l’accoutumée au Tripostal, dès le hall d’entrée le ton est donné par l’œuvre "Remain in Light" de Liz West, une plongée dans les couleurs de l’arc-en-ciel qui précède un labyrinthe composé de longs cheveux rouges débouchant sur un cactus également rouge! Mais saviez-vous que cette couleur vient d’un insecte dénommé cochenille, qui fait du figuier de Barbarie son habitat? L’œuvre "The secret of red" de Fernando Laposse dévoile l’histoire de ce colorant découvert par les Mésoaméricains et résume une partie de la thématique de l’exposition: utiliser les savoirs du passé et la richesse de la nature au service du design au XXIe siècle.

Experience rooms

Car wash de brosses vertes et d’oignons rouges, grandes carottes oranges dans un décor jaune et lavande démultiplié par des miroirs, cairns de verre dichroïque, hologrammes de spectres chromatiques ruisselants, fresque interminable de grands donuts aux transparences subtiles, tas de sables colorés, pierres précieuses synthétiques…

Les designers contemporains se préoccupent désormais de l’environnement dans leur acte de création.

Ces "experience rooms" sont éparpillées sur les 3 niveaux de cette gigantesque exposition et révèlent le pouvoir de la couleur en éveillant nos sens et en stimulant notre imagination. Parfois expérimentales, parfois ludiques, le visiteur est invité à y pénétrer, à sentir, à toucher, à voir, à entendre…

L’installation "First Light", de Georg Lendorff, est incontestablement l’une des plus immersives et hypnotiques. La lumière projetée sur 6000 fils suspendus crée une image tridimensionnelle. Le résultat donne un volume composé de lumières colorées et de mouvements évoluant en permanence. En pénétrant dans cette forêt de fils et de lumières, vous modifiez sa trame au gré de vos déplacements.

Laboratoire de recherche

Qu’est-ce que la couleur? Quel impact a-t-elle? Comment la crée-t-on? Quel rôle joue la lumière dans notre perception de la couleur? Plusieurs projets de recherches présentés au premier étage du Tripostal tentent de répondre à ces questions et nous prouvent que les designers contemporains se préoccupent désormais de l’environnement dans leur acte de création.

"Je souhaite faire découvrir aux visiteurs que l’art du design dépasse de loin la simple conception de l’objet."
Siegrid Demyttenaere
Curatrice

Studio ThusThat exploite les résiduels de l’industrie si polluante de l’aluminium ou encore donne une seconde vie aux scories de cuivre. Les membres du collectif Atelier NL crée une palette de 270 coloris élaboré au départ de la terre de leur région de Hollande, démontrant de cette manière la valeur des matières premières locales. Nienke Hoogvliet inverse l’impact négatif sur notre corps des teintures textiles chimiques en développant des colorants naturels.

Autant de projets ici présentés qui nous questionnent, nous inspirent, et nous intriguent, comme le "Vantablack" d’Anish Kapoor, qui absorbe 99,96 pour cent de la lumière au point de ne plus distinguer aucune forme. 

Promenade colorée

Au deuxième étage, on retrouve la "Pigment walk", déjà présenté au Design Museum de Gand, mais ici dans une version encore plus étoffée: une superbe déambulation colorée parmi plus de 100 objets sélectionnés par la commissaire de l’exposition Siegrid Demyttenaere, qui dit souhaiter "faire découvrir aux visiteurs que l’art du design dépasse de loin la simple conception de l’objet". Organisés en groupes de couleurs et de matières faisant écho à 13 détails du retable de l’Agneau mystique, ces objets, souvent aux formes et aux matières surprenantes, abolissent les distinctions entre art, artisanat et design.

"Colors, etc." est le résultat d’une collaboration, d’un échange et d’un partage de connaissances entre la Belgique et la France dont on ne peut que se réjouir, tant l’émerveillement est au rendez-vous.

"Pigment Walk"

Expo

Tripostal, Lille, jusqu’au 14 novembre.

Note de L'Echo: 5/5

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés