Publicité
Publicité

Voyage au pays des rites disparus

Le missionnaire Martin Gusinde a rapporté, de ses quatre voyages, entre 1918 et 1924, quantité de clichés qui racontent les rituels d’initiation des hommes en Terre de Feu. ©fonds Martin Gusinde

Au début du XXe siècle, un missionnaire entreprend une étude photographique sur les peuples qui vivent en Terre de Feu. Ce monument mémoriel unique est à découvrir dans un beau livre et une exposition.

Tout amateur de beaux livres connaît les Éditions Xavier Barral, cette maison française qui sait se démarquer par l’esthétique de ses ouvrages soignés, dont les sujets portent en eux l’amour de l’art et l’originalité du fondateur. Une nouvelle fois, le cachet et la singularité d’une dernière parution, "L’esprit des hommes de la Terre de Feu", éblouit. Le titre, à lui seul, est un voyage, dans le temps et dans l’espace. Laissons émerger notre âme d’aventurier, occultons le monde moderne et plongeons dans des pages où se mêlent l’histoire d’un peuple, les balbutiements de l’anthropologie et l’art de la photographie. Suivons les traces de Martin Gusinde.

Le missionnaire Martin Gusinde a rapporté, de ses quatre voyages, entre 1918 et 1924, quantité de clichés qui racontent les rituels d’initiation des hommes en Terre de Feu. ©fonds Martin Gusinde

Méconnu, le missionnaire allemand Martin Gusinde marqua cependant d’une croix blanche le monde l’ethnographie. C’est son parcours et plus encore, son travail photographique mémoriel, qui est retranscrit dans "L’esprit des hommes de la Terre de Feu".

Un des rares Occidentaux initiés au rite du Hain

L’ouvrage est exceptionnel, car l’œuvre de son auteur le fut sans aucun doute. En 1918, Martin Gusinde, missionnaire et photographe allemand, accomplit son premier voyage en Terre de Feu, cet archipel à l’extrême sud du continent américain. Il y rencontre les peuples Selk’nam, Yamana et Kawésqar. Prenant conscience de l’imminence de l’acculturation de ces peuples et de la disparition prochaine de leurs rituels, Martin Gusinde entreprend une étude photographique très complète. Il sera l’un des rares Occidentaux à être admis parmi ses peuples et à être initié au rite du Hain. Au total, après quatre voyages entre 1918 et 1924, ce ne sont pas moins de 1.200 clichés, réalisés avec une chambre photographique portable, que le jeune missionnaire conserve comme traces de ce parcours ethnographique. Ces documents sont remarquables, rarissimes sont les images de ce bout du monde de cette époque. "L’esprit des hommes de la Terre de Feu" nous en présente une large sélection (environ 250).

Le missionnaire Martin Gusinde a rapporté, de ses quatre voyages, entre 1918 et 1924, quantité de clichés qui racontent les rituels d’initiation des hommes en Terre de Feu. ©fonds Martin Gusinde

Martin Gusinde s’est particulièrement attaché à immortaliser les personnes, laissant peu de place aux paysages. Les différents rites et leurs manifestations physiques furent ses thèmes de prédilection. La richesse et la multicité des métamorphoses subjuguent. Nous sommes face à une série de portraits fabuleux, en noir et blanc, dans un univers aux limites du fantastique et pourtant incontestablement terre à terre. Un témoignage unique sur des peuples aujourd’hui disparus, longtemps considérés comme peu dignes d’intérêt.

Aujourd’hui, le fonds iconographique Martin Gusinde, comptant 1.200 négatifs au nitrate et plaques de verre, est conservé à l’Anthropos Institut de Sankt Augustin, en Allemagne.

Principalement composé de photographies, l’ouvrage n’en offre pas moins un éclairage scientifique, à travers les commentaires de quelques spécialistes sur la représentation occidentale de ces peuples, sur la personnalité de Gusinde, sur les types de civilisations qui ont évolué sur la Terre de Feu, mais aussi, bien entendu, sur les rites initiatiques et les origines de la cérémonie secrète du Hain.

Les photographies présentées dans ce beau livre sont également à voir dans une exposition, dans le cadre des Rencontres d’Arles, du 6 juillet au 30 août.

"L’esprit des hommes de la Terre de Feu",

Martin Gusinde, éd. Xavier Barral, 300 pages, 60 euros.

Exposition "L’esprit des hommes de la Terre de Feu",

Rencontres d’Arles, cloître Saint Trophime, du 6 juillet au 30 août, www.rencontres-arles.com

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés