La Belgique ne compte plus qu'un seul restaurant tri-étoilé...

  • Michelin 2019
Le restaurant du chef Peter Goossens (à droite) "Hof van Cleve est le seul établissement avec 3 étoiles du pays. ©BELGA

La Belgique ne dispose plus que d’un seul restaurant trois étoiles: le "Hof van Cleve" (Kruishoutem) de Peter Goossens.

On se souvient de l’époque où la seule ville de Bruxelles était gratifiée de trois restaurants tri-étoilés (Jean-Pierre Bruneau, Comme Chez Soi, La Villa Lorraine). Et en périphérie, à Hoeilaart, la "Maison de Bouche" de Pierre Romeyer.

Les meilleurs restaurants de Belgique

Découvrez notre carte interactive des restaurants belges les mieux cotés par Gault&Millau et/ou étoilés du guide Michelin.

→ https://multimedia.lecho.be/restaurants2019/fr/ 

Le restaurant du chef Peter Goossens (à droite) "Hof van Cleve est le seul établissement avec 3 étoiles du pays. ©BELGA

Désormais, la Belgique – oui, le pays! - ne dispose plus que d’un seul restaurant trois étoiles: le "Hof van Cleve" (Kruishoutem) de Peter Goossens (photo). Triste constat. Pour rappel, le restaurant tri-étoilé Hertog Jan a décidé de fermer ses portes cette année, raison pour laquelle il ne reste plus qu'un seul étoilé dans notre plat pays.

On espérait la consécration suprême du guide pour trois favoris: San Degeimbre ("L’Air du Temps" à Liernu), "Le Chalet de la Forêt" (à Uccle) et surtout le "Bon-Bon" de Christophe Hardiquest (à Woluwe). Las… Mais voilà que Michelin, dans cette dernière édition présentée à Gand cette après-midi, double la mise stellaire à deux restaurants.

David Martin décroche une deuxième étoile pour "La Paix". ©Photo News

David Martin (consacré "chef de l’année" dans le guide Gault&Millau sorti voici deux semaines) décroche une deuxième étoile pour "La Paix" situé devant les abattoirs d’Anderlecht. En Wallonie, le jeune et talentueux Maxime Collard double également la mise pour sa "Table de Maxime" à Our-Paliseul. D’autres chefs heureux? Oui, près de Namur, Julien Wauthier ("La Table d’Amée" à Jambes) obtient une étoile. En Brabant Wallon, à quelques kilomètres de distance, le chef Benjamin Laborie ("La Ligne Rouge" à Plancenoit) et Arold Bourgeois ("Little Paris" à Waterloo) se retrouvent également étoilés. En Flandre, les nouveaux promus à une étoile sont "Eed" à Louvain, "Nathan" et "Frank" tous deux à Anvers.

La présentation de cette édition 2019 du Guide Michelin Belgique/Luxembourg fut aussi l’occasion de rendre un hommage au "Comme Chez Soi", restaurant emblématique bruxellois, qui bénéficie d’une récompense stellaire de Michelin depuis 66 ans.

Ils ont perdu une étoile...

Maintenant, il s’agit d’évoquer les restaurants qui ont perdu leur étoile. "L’Écailler du Palais Royal" à Bruxelles. C’est Maxime Maziers qui avait récupéré cette étoile d’un restaurant jadis bi étoilé. Mais le chef est parti pour reprendre l’établissement de Jean-Pierre Bruneau. L’étoile n’a pas suivi: mystère michelinesque…

"Le Monde est Petit", étoilé depuis seulement deux ans, perd sa sans doute trop frêle étoile. En Wallonie, "Le Fou est Belge" (Heure-en-Famenne) aussi mais pour cause de fermeture en fin d’année. En Flandre, cinq restaurants ne pourront plus évoquer cette récompense: "Philippe Nuyens" (Blankenberge), "De Verborgen Tuin"(Geraardsbergen), "Jardin" (Knokke-Heist), "Table d’Amis" (Coutrai) et "Herbert Robbrecht" (Vrasene).

Nos voisins luxembourgeois seront satisfaits de la deuxième étoile donnée à "Ma Langue Sourit" à Oetrange et une étoile accordée au restaurant "Les Jardins d’Anaïs" à Luxembourg. Autre constat: parmi les chefs nouvellement étoilés, trois nous viennent de France: David Martin, Benjamin Laborie et Arnold Bourgeois.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect